noel

Noël, une pause salvatrice

Chère Lectrice, cher lecteur,

Quand une naissance arrive dans une famille, aujourd’hui, on envoie un SMS à tout son carnet d’adresses, avec la photo du nouveau-né.

On voudrait annoncer la nouvelle au monde entier pour que la joie remplisse les cœurs !

Dans l’Evangile, c’est à peu près la même chose. Des millions d’étoiles sont allumées dans la nuit.

Les anges veulent annoncer la naissance de Jésus au monde entier.

Noël est la fête de la joie.

Et l’Ange précise : « Je vous annonce une grande joie pour tout le peuple. »

Car la joie ne peut être une vraie joie que si tout le monde peut la vivre.

C’est pour cela que les premiers à qui la bonne nouvelle est annoncée sont des bergers.

Ces hommes pauvres, vivant en marge des villes, étaient souvent mal considérés, soupçonnés d’être des « chapardeurs ».

C’est à eux que la nouvelle est annoncée en priorité.

Sinon, ils auraient risqué d’être oubliés, de rester en marge, et la joie n’aurait pas été une joie pour tous.

Les santons de Provence résument cette philosophie : c’est tout le village dans sa diversité qui est invité à la crèche, les riches comme les pauvres.

Aux origines de Noël

Le mois de décembre reste, encore de nos jours, communément désigné comme le « mois des Lumières ».

Dans les traditions pré-chrétiennes, on célébrait déjà la nuit de 24 décembre, qu’on appelait la « fête de la Lumière », par des grandes festivités…

La commémoration de cette journée d’enfantement, célébrée en grandes pompes, se perd dans la nuit des temps.

Les Saturnales, sous l’antiquité romaine, se dérou­laient également pendant la période précédant le solstice d’hiver.

Le 25 décembre était d’ailleurs une date importante pour les Romains, puisqu’il s’agissait du jour de la naissance de Sol Invictus, le soleil invaincu.

Par ailleurs la période astrologique du signe Sagittaire, désigné comme « feu sous la cendre », symbolisait la période de maturation des énergies à l’intérieur des choses et de l’être, avant que vienne la renaissance.

Durant toute cette période, les forces de la nature s’intériorisent, se contractent pour se recentrer et se purifier dans le sein de la Terre-Mère.

C’est le mois qui conclut l’année, en beauté…

L’Histoire nous montre que la fête de Noël trouve ses origines dans des rites païens.

Dans un pays où la reli­gion dominante est catholique, la crèche a progressivement supplanté les célébrations pré­cédentes.

La période de fin de l’année, dans les douze jours que l’on situe entre Noël et l’Épiphanie, a toujours été mar­quée par des fêtes, des banquets, des bûches dans les cheminées et de la verdure dans les intérieurs, c’est un décor particulier pour fêter les derniers jours de la nuit et le retour à la clarté et à la renaissance de la nature.

Une période de générosité, de cadeaux, de promesse de prin­temps, de luxuriance de la terre et des récoltes…

La crèche, symbole de nativité, s’intègre parfaitement dans cette imagerie populaire et plutôt « païenne ».

Une route vers la fraternité

Noël, voici venu le temps de la Parole.

Voici que, du tréfonds des nuits de nos mutismes, se propage un murmure.

Oui, annoncer, dire, crier, hurler à la face du monde que désormais c’est l’amour impossible qui est le seul possible qui soit digne, et de l’homme et de Dieu.

Dire, ou plutôt laisser dire en nous, parfois à travers nous, une Parole qu’on croyait scellée, emmurée, étouffée ; une Parole contre le désarroi du monde et l’infinie douleur de vivre.

Noël, comme un itinéraire sacré, une route intérieure qui nous mènerait tout droit vers la fraternité, pas celle des beaux discours, mais celle des mains tendues par-delà les souffrances et la mort, la haine et l’indiffé­rence.

Haute voie de l’impossible qui, soudain, devient chemin escarpé des possibles.

Et l’homme qui marche, qui grimpe ce sentier, s’élève et se relève et grandit à chaque pas qu’il fait vers la cime de la Parole qui lui murmure, toujours et sans cesse : « Viens, suis-moi ! » Chemin rude, chemin à perdre souffle.

Car la vie nous est lourde, difficile, déprimante et inattendue, telle que nous la subissons aujourd’hui avec ce petit virus qui chamboule nos vies.

Faisons nôtre plus que jamais cet enseignement que Jésus est venu apporter sur terre, il y a 2020 ans : Aimons-nous les uns et les autres, aimons même ceux qui se comportent comme des ennemis et qui dénaturent.

Le temps est venu pour la période de la compassion, de la réconciliation, de la compréhension, du pardon et de l’amour.

Ceux qui vivent dans la misère et l’humiliation quotidienne ont une façon particulière de partager le rituel de Noël et de lire l’Evangile, à partir de leur expérience de vie.

Comment se fait-il que la fête de Noël soit si importante dans le cœur des plus pauvres, même de ceux qui ne sont pas chrétiens ?

Remémorer et entretenir les souvenirs peut procurer plus de plaisir que les cadeaux.

Ne se retrouvent-ils pas profondément dans l’histoire de la naissance de Jésus !

La joie de la naissance de cet enfant porte en elle l’espérance des pauvres ; dans la plupart des dénuements ce besoin de partager avec ses proches cette période particulière de paix, d’éclairage et de réconciliation est salutaire.

Noël : le « dénuement libérateur »

Jésus veut ainsi nous signifier que seule la vie de l’homme a de la valeur à ses yeux, que tout le reste est éphémère et insignifiant.

Sa pauvreté matérielle et son détachement des biens d’ici-bas lui donnent la force de dire leur quatre vérités aux puissants de ce monde et d’adresser des mots de compassion à tous les persécutés de la terre.

Nous savons bien que le vrai partage de Noël se situe avant tout dans la relation.

C’est la chaleur de l’échange les uns avec les autres que nous cherchons tous à Noël.

Les cadeaux ne sont vrais que s’ils sont un signe de cette relation.

Comment donc vivre Noël en évitant que des personnes restent seuls, isolées, oubliés ?

Sinon, ce ne serait plus vraiment Noël.

Nous n’oublions pas les exilés et tous les migrants qui fuient la persécution ou la famine.

Souvenons-nous que Jésus, dès sa naissance a dû fuir en Egypte avec Joseph et Marie parce que sa vie était en danger, comme les exilés d’aujourd’hui.

Ses fidèles disciples sont appelés, aujourd’hui plus que jamais, à le contempler dans sa crèche, pour l’imiter dans son dénuement et pour retrouver en cela la force d’une liberté leur permettant d’affronter les faux prophètes de notre temps, qui mènent nos contemporains à la dérive et au chaos d’un monde sans repères, ni foi, ni loi.

La force des rituels quand les repères manquent

Ces fêtes de fin d’année concentrent le plus de rituels et de traditions.

Noël est loin de n’être qu’un rendez-vous confessionnel.

L’aspect chrétien est important mais s’y mêlent des rites ordinaires et un cérémonial souvent propre à chaque famille.

C’est la messe de minuit qu’on ne rate pas, même si on ne met jamais les pieds dans une église ; le menu du réveillon, immuable d’une génération à l’autre et le rituel d’une chorale improvisée.

On passe en boucle des CD de chants de Noël, c’est incontournable.

Les enfants trouvent cela ringard, mais c’est la madeleine de Proust pour les adultes !

De nombreuses radios, plateformes musicales en ligne et applications créent même leur playlist « spéciale réveillon » pour diffuser un fond sonore idéal.

Ces témoignages incarnent le besoin de se retrouver autour de souvenirs communs propres à cette période.

Ce moment privilégié permet de maintenir les liens, nécessaires dans une période où le manque de repères peut créer de l’angoisse.

Alors, en cette année, si troublée et pleine d’incertitudes, contemplons nos crèches de Noël avec le regard de toutes celles et ceux qui vivent des vies difficiles et qui trouvent un grand réconfort autour de cet enfant démuni, qui vient au monde dans la mangeoire du bétail au milieu des bergers

Et soyons solidaires, ensemble, pour porter cette espérance à tous.

L’évocation de Noël me fait resurgir deux Noëls inoubliables que j’ai partagé :

Noël 1972 : médecin des réfugiés au Sud Vietnam.

Accompagné d’un prêtre des Missions Etrangères, je me rends dans un des nombreux villages de réfugiés qui ont fui le communisme.

Le prêtre, lui aussi originaire du Nord Vietnam m’attend.

J’étais venu lui rendre visite il y a un mois pour soigner une longue colonne de ses paroissiens malades.

Je me suis osé à lui faire une proposition plutôt farfelue : profiter de la fête de Noël pour réunir les protagonistes de la guerre : les soldats du Nord Vietnam, (venus épauler les Vietcongs du Sud) et les soldats du Sud Vietnam, un pari hautement aléatoire !

A mon arrivée au village le matin de Noël, le prêtre m’accueille avec un large sourire.

Docteur ! je pense qu’on va assister à un miracle ! Ils seront tous là…

Pour m’assurer de la présence des « combattants communistes », j’avais pris contact, dans une vaste forêt, avec les officiers dont je soignais leurs soldats, malades ou blessés.

Il leur était difficile de refuser !

Lors de la messe de Noël, l’église était pleine. Des centaines de poitrines jaillissaient le « Minuit, Chrétiens ! C’est l’heure solennelle, où l’homme Dieu descendit jusqu’à nous ».

Après la cérémonie, émotionnellement très intense, nous avons partagé le repas qui a donné lieu à des échanges fraternels et une réconciliation bien improbable.

Cette rencontre inédite m’a rappelé un film surréaliste relatif à la nuit de Noël, lors de la guerre de 14-18 ; les soldats français, anglais et allemands s’étaient octroyé une parenthèse pour exprimer leur humanité ; tous sortirent de leur tranchée pour jouer au foot et en fin de rencontre trinquer au champagne (français) et au vin blanc (de Rhénanie).

Belle leçon à l’adresse des va-t-en-guerre !

Noël 2018 à Maaloula en Syrie

Après m’être rendu à Damas en 2013 avec l’Association des Chrétiens d’Orient, je suis retourné, à l’appel d’un prêtre exerçant dans une abbaye de Maaloula, petit ville atypique située à 100 kms à l’Est de Damas.

Elle se résume en une colline abrupte recouverte de 6 abbayes.

Dans ce haut lieu sacré on y parle l’Araméen, la langue du Christ.

Le nom de cette ville martyre a fait le tour du monde.

Les barbares de Daech avaient procédé au massacre des chrétiens.

A Noël 2018 je suis retourné dans ces lieux saints et rendu visite à des parents, rescapés de la tuerie, qui ont vu leurs 3 fils (de 16 à 18 ans) assassinés.

Ces adolescents auraient eu la vie sauve s’ils s’étaient convertis.

Ils sont morts en martyre, sans renier leur religion.

En visitant une abbaye je suis tombé sur un général russe accompagné de 7 soldats.

La présence d’un médecin français l’intrigue.

Je lui explique que je suis venu pour financer la construction d’une petite clinique avec les dons reçus des lecteurs de ma Newsletter.

Malheureusement le chèque ne pouvait financer que la construction d’un petit dispensaire.

Devinant ma déception, le général s’est engagé à réaliser ma promesse ; j’ai appris qu’il avait fait appel à ses compatriotes pour financer la construction de la clinique et rebâtir des logis pour les plus démunis.

Un petit miracle de Noël a illuminé cette ville martyre !

Puisque ces réjouissances s’organisent autour de la célébration de la naissance du Christ, nous pouvons nous demander comment cet évènement mystérieux d’il y a plus de deux mille ans, a pu prendre une telle dimension. 

Pourquoi une émotion sincère saisit tant d’hommes et de femmes, chrétiens convaincus ou non, quand revient le temps de Noël.

Est-ce l’occasion qui nous est donnée de pouvoir oublier durant quelques instants nos souffrances physiques et morales qui nous assaillent en ces périodes troublées ?

Si Dieu a percé le mur qui sépare la réalité divine de la réalité humaine, alors l’histoire des hommes change.

Le dernier mot de l’Histoire n’est plus laissé au cynisme, à la violence et à la solitude.

Quels que soient les aléas de notre vécu et nos refus d’aimer, l’espérance de la miséricorde et du pardon nous ouvre un chemin de vie et de renouveau.

Ouvrons-donc nos cœurs pour que la joie se répande à l’occasion de Noël.

Une efflorescence d’élucubrations

Avec Noël, on est dans l’intime, cette fête représente un espoir pour le monde.

On ne touche pas impunément à ce grand moment privilégié.

Même un président de la république ne peut se permettre de rendre des oracles sur le déroulement de cette période ; nous ne sommes pas ses assignés !

Le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale a côtoyé le blasphème, lorsqu’il conseille au couple et aux petits enfants « de partager l’agape au salon, tandis que papi et mamie se contenteront de rester dans la cuisine ».

Ils n’ont pas droit à l’effusion familiale !

No comment !

Pourtant à Noël… « lorsque l’enfant paraît », écrivait Victor Hugo

… « Y a de la joie » répondait Charles Trénet.

Portez-vous bien !

Jean-Pierre Willem

Sources

165 comments on “Noël, une pause salvatrice

  1. Cher Monsieur
    Merci infiniment pour ces mots si vrais en cette période de Noël.
    Merci pour les conseils que vous donnez inlassablement dans vos lettres
    Que Dieu continue de vous Bénir vous et vos proches.
    Anne

  2. Merci Docteur pour ce message de foi. Cela fait du bien dans notre monde athée et qui ne connait de valeur que sa propre santé et son bien-être personnel.
    Bon Noël à vous et tous les vôtres et que chacun de nos cœurs soit une véritable crèche où règne Le Seigneur Jésus, entouré de Marie et Joseph, des bergers et des mages(symboles de la science et de l’honnêteté dans la recherche de la Vérité… Clotilde d’Avout

  3. Merci Docteur pour cette magnifique lettre!
    Dans la période que nous vivons (que l’on veut nous faire vivre) votre lettre est un véritable réconfort.
    En la lisant, l’émotion m’a fait troubler les yeux.
    Nous vous souhaitons, mon mari et moi-même, de Joyeuses Fêtes de Noël!

    P.S: à quelle adresse peut-on vous envoyer un petit paquet?

  4. Magnifique rappel ! Merci de tout mon cœur de nous parler d’Amour en ces périodes de troubles…votre texte très émouvant parle de cœur à cœur. Gratitude

  5. cher docteur, Monsieur Dupuis,
    En vous remerciant de votre lettre merveilleuse, je vous adresse aussi mes voeux de tous biens que nous recevons chaque jour, quand nous avons J.-Christ dans nos coeurs ! Soyez bénis, vous et votre famille.
    Je voudrais cependant vous dire que cette fête des lumières oui, mais en vérité, les bergers en Israël ne paissaient pas leur troupeaux dans les champs en décembre… J’ai appris que c’était en octobre, à la fête des Cabanes…
    Encre merci de tous vos écrits pendant l’Année écoulée et Heureuse Année 2021! AMR

  6. Merci pour ce rappel historique de l’origine de Noël. Bien que non chrétien je suis sensible à cette fête de la lumière, cette entrée dans cette partie du cycle évolutive après cette période de contraction des énergies comme vous le soulignez.
    Merci aussi pour votre courage d’avoir donné à tout un chacun un aperçu de ce que peut être le mysticisme c’est-à-dire la répercussion d’une énergie spirituelle dans nos vies quotidiennes.

  7. Merci pour cette merveilleuse lettre. Elle est remplie d’espoir dans ces temps pas facile à vivre, le meilleur est à venir. Joyeux Noël et une excellente année 2021, Merci !

  8. En tant que chrétienne, je suis touchée par votre longue lettre retraçant l’origine de la fête de Noël ainsi que vos anecdotes sur des miracles de Noël que vous avez vécus. La naissance de Jésus, est pour nous un sujet d’une grande joie : celle de notre libération, celle de notre rachat par un Dieu fait homme, afin que nous soyons changés, délivrés, guéris et que nous ayons en vue l’éternité avec Lui.
    Soyez béni, vous et votre famille !

  9. Merci pour votre lettre rayon de soleil dans ma solitude et ma souffrance psy. J’ai 73 ans et je partage votre foi même si cela m est difficile. Saint Noël avec vos proches. Dominique Julhes (F)

  10. Magnifique, cher Docteur !
    C’est la première fois cette année que je vois un média oser associer la naissance du Christ à la fête de Noël… redevenue pour l’ensemble un symbole purement festif et païen.
    Bravo donc et merci !
    J’ose le mot du pasteur : Que Dieu vous bénisse puissamment en famille et en église, dans ces moments privilégiés et pour toute la nouvelle année !
    Daniel Branger, pasteur.
    (Saint Jean, chapitre 3 et verset 16)

  11. Merci pour ce beau message si plein de sensibilité et d’amour.
    Ce solstice est exceptionnel, nous allons changer de monde vibratoire, soyons de plus en plus conscients que nous faisons partie d’un univers unique et partagé
    Je vous suis depuis longtemps Dr Willem je suis une vieille dame de 80 ans, et nous nous étions rencontrés à Signes il y a quelques années….
    Bonne route à vous, avec toute mon affection fidèle.

  12. Merci pour ce texte magnifique, je suis très touchée et je vais transmettre largement. Et d une façon générale, merci pourvos enseignements. Infirmière en retraite, j ai lutté toute ma vie pour de meilleures prises en soin, plus prés de la nature que de la chimie.
    Bonnes fêtes
    Anny Augé Valley

  13. Merci pour cette très belle lettre de Noël ! cela fait du bien de penser à autre chose qu’à la recherche de cadeaux, même s’ils sont importants quand ils disent notre amour.
    Continuez à nous donner de si beaux exemples pour se tourner vers les autres, on a tant de choses à notre portée aussi que nous ne voyons plus.
    Merci et très beau Noël à vous.

  14. Cette lettre a du souffle: waouh ! On est bousculé, remué … c’est un coeur immense qui parle !
    Dire Merci est dérisoire, mais on le dit quand même, avec une très grande humilité: Merci Dr. Willem!

  15. Merci pour ce beau message. Nul besoin de se rendre dans une église pour entendre le vrai sens de Noël. Cher Docteur Jean Pierre, vous avez su trouver les mots justes.
    (Je suis heureuse d’avoir des nouvelles de Maaloula….)
    Je me surprends souvent à fredonner ce chant:
    « C’est Noël sur la terre chaque jour,
    Car Noël, Oh mon frère, c’est l’amour »
    Que ces mots deviennent réalité à l’avenir.

  16. Merci et bravo pour cette magnifique lettre, pour ce message de Paix, d’Amour et de Tolérance.
    Que ce Noël si particulier, avec toutes ces contraintes et toutes ces vicissitudes vous apporte paix et joie du coeur.

  17. MERCI Dr Willem pour cette lettre, qui me semble une belle « homélie » pour ce Noël 2020, si petitement convivial.
    Je privée de la messe de « minuit », rendue tellement précaire par les mesures gouvernementales ; mais je suivrais à la TV celle du Pape François.
    Bon Noël à vous et à vos proches.
    Et tous nos espoirs pour 2021 !

  18. Bonjour Mr Willem,

    Magnifique lettre, très touchante, au plus profond de soi (de moi)..

    Belle fin d’année où que vous soyez,
    de la lumière…dans notre ciel..et en nous tous,

  19. Merci infiniment pour cette belle lettre et ces beaux témoignages pour redonner un vrai sens à la fête de Noël avec Jésus bien évidemment.
    Ici on est loin de la France laïque et de la suppression du sapin de Noël et ne parlons pas de la crêche qui est bannie de notre société.
    Mille mercis et que Dieu vous bénisse vous et les vôtres.
    Geneviève GUERIN

  20. Bonjour et gratitude pour ce beau message.
    Je suis une personne qui reçois des messages de différentes façons , et surtout que je transmets dans mes peintures . Depuis quelques temps ce sont des douches d’énergie de Lumière qui m’innondent afin que les gens qui s’approchent de moi reçoivent ces vibrations….

    Douces fêtes dans l’Amour , la joie et l’Harmonie
    Maranatha

    Fanny

  21. Je vous remercie de votre lettre Dr Willem. Je ne suis pas croyante mais votre lettre a éclairé ma journée! Et les jours à venir! Joyeux Noel à vous…

  22. Merci Docteur pour votre magnifique et réconfortante lettre, une voix qui j’espère ne crie pas dans le désert.
    Je vous souhaite ainsi qu’à tous les vôtres un joyeux Noël dans l’attente d’un monde réorienté dans une bonne direction après toutes les dérives et folies.

  23. Bonjour. J’apprécie vos lettres, mais celle-ci, en ces temps de questionnement, apporte un essentiel baume au cœur et à l’esprit. Merci beaucoup pour cette sainte réflexion d’une tradition tombée dans l’errance.

  24. Merci pour ce beau message d’espoir ,un sauveur nous est né nous pouvons nous réjouir .Ce covid a révélé le pire mais aussi le meilleur de l’homme , il nous a réveillés !

  25. Merci pour ce message d’espoir .Un sauveur nous est né ,nous pouvons nous réjouir..Ce covid a révélé le pire mais aussi le meilleur dans l’homme ,et comme dans une crèche provençale ce sont souvent les plus humbles qui sont au premier rang pour assurer les soins et la vie quotidienne …Merci à vous de témoigner de votre foi…

  26. Monsieur Willem,
    Votre texte d’aujourd’hui m’a impressionné et touché. Des pensées de valeur pour Noël, avec des partages personnels.
    Merci beaucoup.
    Portez-vous bien,
    Johan NIJP

  27. La religion est surtout un outil de soumission des plus pauvres… tout ce que jesus à dit à ète déformé pour aller dans ce sens… et le père noël est le commercial de babylone qui ne donne rien mais vend des jouets fabriqués par des enfants souvent chinois et dont certains sont toxiques…
    Bonnes fêtes :))

  28. Bonjour Docteur,
    Je suis profondément admiratif en vous, l’Être de Compassion.
    Que Le Créateur vous donne la force et la santé pour l’année 2021!

  29. Un grand grand merci pour votre lettre de Noël, belle, éclairante et édifiante ! Votre témoignage en est une belle illustration, humble et (donc) puissante 😊 Merci pour ce relais de lumière, soyez béni, et tous vos proches !
    Jean-Noël

  30. Merci de tout cœur de ramener la fête de Noël à son véritable sens! L’amour de Dieu fait homme est le plus grand des cadeaux que l’on puisse recevoir, car il est rempli d’amour, de grâce, de paix, de pardon! Encore merci, que Notre Seigneur dont nous célébrons la venue sur terre vous bénisse abondamment vous et vos proches ! 🙏🙏🙏

  31. Bonjour

    Les deux moments que vous avez partagé avec nous, au Vietnam et avec ce général Russe sont extrêmement émouvants!
    Leur Force et Vérité suffisent à eux seuls pour effacer peines et conflits, et donner du baume au coeur et raviver la douce flamme de l’Espérance et la Foi. Même si on est pas d’accord avec plein de choses des religions, mais ça c’est autre chose. Il faut boire à la Source.
    Merci mille fois du fond du cœur !
    Joyeux Noël, Monsieur Willem, pour vous, vos proches et toutes et tous!
    :-):-):-)

    Patrick Pénicaud

  32. Bonjour
    Merci Docteur quelle lettre merveilleuse, nous allons la montrer à nos petits-enfants car nous sommes très touché par vos écrits, votre parcours de vie cela nous réchauffe le cœur en ces temps difficiles.
    Cordialement
    Gilles & Jocelyne

  33. Merci beaucoup pour cette lettre et ces beaux témoignages.
    Je regrette juste, sur la fin, que vous n’ayez pas mentionné que le professeur Salomon a retiré ses propos, les jugeant lui-même stupides, dès le lendemain de leur publication. Restons bienveillants envers tous, même dans les désaccords, c’est le fond lumineux de votre message. Encore merci.

  34. Très cher Jean Pierre,
    Joyeux Noël à vous ,qui donnez tant, et à votre famille.
    Que la lumière de vos lettres continue à nous illuminer longtemps .
    Salutations confraternelles et affectueuses
    Nadine Willcox

  35. Quelle belle lettre ! Merci docteur .Pas besoin de se poser des questions sur vos croyances et toute votre personnalité !…Votre vocation ….vous me donnez courage à un moment ou j’en ai grand besoin .Merci !
    Je suis une vieille dame de88 ans!

  36. Merci Jean-Pierre Willem pour ce fort témoignage de Noël !

    Nous suivrons l’étoile de fraternité que vous avez allumée en nos coeurs !!

  37. Merci docteur WILLEM pour ce message rempli d’amour et d’espoir dont nous avons tous besoin. Excellentes fêtes de fin d’année à vous aussi

  38. Cher Docteur.
    Je ne peux que vous dire MERCI pour votre magnifique lettre… à l’occasion de cette fête chrétienne et de l’origine de cette célébration autour de la lumière, de la renaissance de la terre.
    Encore bravo et très BEAU NOËL.
    Agnès

  39. Merci pour cette belle lettre qui m’a profondément bouleversée que vos paroles soient entendues dans le monde entier! Bon Noël
    Hélène

  40. Merci cher confrère pour cette très brillante évocation.
    Je vous « suis » depuis de nombreuses années bien que ne partageant pas toujours certaines options médicales… Mais j’ai toujours ressenti à travers tout vos conseils la dimension spirituelle qui fait partie intégrante de notre acte médical. On dit à juste titre de la médecine est une science et un art…
    C’est sans doute pour avoir ignoré cette dualité que la médecine actuelle passe « à côté » de la prise en charge de l’épidémie de la Covid 19…
    Souhaitons leur de revenir à de meilleures pratiques dans les mois à venir pour le bienfait de tous.
    Passez d »excellente fête de Noël au milieu des vôtres et de tous vos proches.
    Cordial attachement

  41. Merci Docteur
    Pour ce beau message qui vient du coeur et pour votre oeuvre parmi nous. Qu’enfin tous les peuples s’unissent et partagent dans la joie les cadeaux de la Terre. Merci à tous ceux qui par leur offrande ont suivi la parole de Jésus. Soyons dignes du don de la Vie ,aimons nous les uns les autres, élevons nos coeurs et les souffrances s’allegeront !
    Nous sommes tous UN dans l’amour.
    Une ancienne de la FLMNE d’Alsace Denise Flesch

  42. Merci Docteur Jean-Pierre Willem, pour vos lumineux rappels sur le sens de Noël et sur « Le dénuement libérateur », à une époque où le tape à l’oeil, l’apparence et l’argent sont la mesure de toute chose.
    C’était une grande surprise de trouver ces commentaires sous votre plume. Il y donc encore des médecins chrétiens et qui vivent ce christianisme. Quelle joie!
    Que Noël soit béni, pour vous et pour tous les soignants qui vivent encore leur serment d’Hippocrate et refusent de se laisser acheter.

  43. Merci Monsieur Willem pour ce très beau texte qui nous réchauffe le coeur. Puisse-t-il réchauffer aussi tous les coeurs refroidis par la rudesse de la vie, et rendre à jamais brûlants tous les coeurs des enfants. Merci.

  44. merci pour cette lettre si touchante et si vraie !
    et que Noël, en effet, ressoude si possible notre décidément très pauvre humanité …

  45. « Si Jésus était né mille fois à Bethléem mais pas dans votre coeur, vous seriez tout de même perdus » (Angélus Silésius)
    Miracle du Pardon, Réconciliation …
    Le Royaume est plus proche que les pieds et les mains !
    Que cette Joie demeure au fond des coeurs blessés … chaque jour de l’année !

  46. Magnifique votre message de Noël puisque la santé a aussi besoin d’une bonne vie spirituelle et d’une communion avec tout notre environnement !

  47. Je viens de lire ce long message les larmes aux yeux.
    Merci Dr Willem pour la profondeur de votre foi.
    Quel beau témoignage !
    Prenez aussi soin de vous
    Fraternellement
    Maria (Essonne)

  48. Bonjour Dr Willem, vous avez raison de dire que Noël a une origine païenne ;sachant cela les « chrétiens ne devraient ils pas s’abstenir de la fêter ? De plus la nuit où Jésus est né les bergers étaient dans les champs avec leurs moutons: en Décembre en Israël il fait froid et il pleut, jésus n’a donc pas pu naître en Décembre ; la chronologie et les événements bibliques nous amènent à conclure qu’il est né plutôt début Octobre, mois plus clément en ce qui concerne le climat. Il ne faut plus voir Jésus comme un petit enfant ; il a bien grandi! La Bible nous montre qu’il est actuellement un roi puissant dans les cieux! Le jour de sa naissance était bien sûr important mais le jour de sa mort l’est beaucoup plus pour les humains (lire dans l´Evangile de Jean le chapitre 3 , les versets 16 et 17.)
    Voilà pour les infos que je voulais partager avec vous .
    Cordialement.

  49. Extraordinaire Jean-Pierre Willem !
    C’est le ténor de notre mémoire collective spirituelle, le chantre qui appelle au réveil tout nos souvenirs, nos intuitions, nos émerveillements d’enfance, de jeunesse, enfouis, refoulés, recouverts par la conformité, la paresse de coeur et d’esprit…

    Merci pour cette douche vivifiante, où, nus, comme l’Enfant-né, nous pouvons nous tremper d’amour et d’Espérance.

  50. Tout est dit dans cette belle lettre et bien dit! Le partage du coeur et la générosité font du bien à ceux qui donnent car c’est notre vraie nature!
    Merci au dr.Wilhem pour nous rappeler le bonheur de voir le soleil revenir dans sa course vers le haut!

  51. Mile mercis pour avoir remis l’Eglise au milieu du village
    et merci également à vos lettres qui donnent des bons conseils de vie
    Belles fêtes !

  52. Bonsoir Dr Willem,
    D’abord merci pour nous avoir partagé votre brillant article en cette veille de fete.
    Dommage que votre initiative en 1972 au Vietnam n’a pas reussi à faire boule de neige par la suite et eviter la sanglante invasion des nord vietnamiens dans le Sud le 30 avril 1975 qui a entrainé l’exode mortel en mer de plus de cinq cents mille vietnamiens et les camps de réeducation pour plus d’un million de soldats du sud.
    Bien cordialement

  53. Magnifique témoignage sur Noël , sur le sens profond de cette fête qui touche bien au-delà du périmètre des chrétiens.
    Merci cher Docteur de diffuser votre Espérance chrétienne, qui va bien au delà d’un simple espoir humain!
    Joyeux Noël!

  54. Je trouve absolument scandaleux qu’on confine à compter du 24 decembre juste pour couper l’herbe sous le pied de cette important événement la naissance du Christ

  55. Merci de cette longue missive nous appela.nt tous à retrouver la joie de la naissance du Sauveur, du partage , de l’ amitié de l’ amour entre tous.

  56. JOYEUX NOËL!
    Merci de cette lettre et merci de ne pas craindre de parler de Jésus.
    Je suis chrétienne et suis chanceuse de vous lire. J’aurais bien aimée me faire soigner par un médecin tel due vous.
    Je vous souhaite : Paix, Joie, Amour et Bonne Santé !

  57. Merci à vous pour ce très émouvant message de paix et d’amour.
    Merci à ce toujours jeune  » médecins aux pieds nus » qui, en approchant la détresse humaine a gardé cette humilité bienveillante qui va droit au coeur.
    Vous avez rallumé toutes les lumières et redonné du sens à l’espérance.

  58. Bonsoir docteur, Je viens de lire votre lettre et je dois reconnaitre ; elle m’a littéralement scotchée ! Qui , à part quelques connaisseurs ou pratiquants religieux parlent du vrai sens et du véritable message de Noel en ce début du 20′ siècle ?Partout ce n’est que du mercantilisme, manger et boire ,plus c’est cher meilleur c’est, les enfants croulent sous les jouets et cadeaux, qu’ils aient été sages ou pas, Votre lettre doit être mon étoile et j’espère de tout coeur qu’elle sera lue par beaucoup de personnes. C’est un réel bonheur de constater que ce message qui dépasse la mode simpliste et primaire qui s’est emparée du monde soit toujours sur le devant de la scène. MERCI et  » JOYEUX NOEL »

  59. Voici mon commentaire laissé sur ma page FB suite à votre newsletter de Noël:
    Noël 1972, messe de minuit au Sud Vietnam en guerre, soldats ennemis du Nord Vietnam et soldats du Sud Vietnam chantent ensemble : « Minuit Chrétiens! C’est l’heure solennelle, où l’Homme Dieu descendit jusqu’à nous ». Pause miraculeuse dans cette guerre fratricide. Pari audacieux de ce médecin catholique de réunir les ennemis à Noël.
    Chapeau au Dr Willem, pionnier de la santé naturelle, pour cette Lettre Santé pleine d’espérance!

  60. Merci Docteur pour cette belle lettre et ce témoignage touchant.
    Joyeux Noël à vous et à vos proches.
    Santé,bonheur pour 2021.
    En espérant pouvoir lire encore longtemps vos conseils sur la
    santé et l’alimentation.
    Je vous remercie profondément.
    Bonne continuation.
    Denis Muraz.

  61. Toute ma gratitude pour cette lette de soutien è cette fin d’année 2020.
    Merci aussi, d’avoir partager votre expérience riche d’expériences de vie.
    Je ressens que cette année retrouvera son vrai sens après ce qui nous a été imposé de vivre: celui de la joie de la naissance de Jésus venu pour nous apprendre l’Amour de Notre Père. JOYEUX NOEL !
    Au plaisir de vous lire.
    Brigitte Ducrot
    S

  62. Merci de souligner le vrai sens de Noël et de partager vos expériences en missions. Il y a des miracles qui se font quand nous faisons jaillir l’amour de Dieu.

  63. Monsieur Willem ,
    D’abord merci pour ce joli message d’espoir et de fraternité …enfin !
    Car par les temps qui courent on lit et entend plutôt l’inverse .
    A commencer par ce monsieur Salomon qui contribue avec beaucoup d’autres à mettre notre pays à genoux !
    Que de misères vont surgir de toute cette mascarade .
    J’avais 20 ans lors de la grippe de Hong Kong ou asiatique je ne sais plus trop : 30.000 morts et personne n’a bougé un cil , résultat en 15 jours l’affaire était réglée .
    Et comme aujourd’hui ce sont les personnes les plus à risques qui ont logiquement été infectées , on les a soignés , certains s’en sont sortis , comme aujourd’hui , d’autres pas , c’est très triste mais nul n’est immortel que je sache .
    Et mettre un pays hors circuit pour une grippe qui se soigne dans 99% des cas je trouve cela criminel !
    Tous ces gens de pouvoir souvent ignorants et menteurs qui insufflent une peur panique à la population , et en profitent pour leur faire accepter des lois et décrets de plus en plus liberticides , c’est honteux !
    Quand va-t-il y avoir enfin quelqu’un de sensé qui va prendre les choses en main ?
    Peut être que le miracle de Noël ce sera ça ? je l’espère de tout coeur .

  64. Merci
    Pour votre lettre
    Je suis une grand-mère de 78 ans Je vais l’imprimer et la partager à mes 6 petits enfants et à l’envoyer à des personnes qui n’ont pas internet
    Merci de si bien décrire L’Esprit de NOËL

  65. Très beau texte émouvant, sauf que cette fête est retournée aux saturnales avec ses agapes toute païennes, précédées d’un matérialisme tout commercial aux antipodes de la pauvreté de la vie du Christ. Elle donne bonne conscience aux hommes de mauvaise volonté qui s’entretuent avant et juste après la trêve, bonne conscience aux familles décomposées dans tous les sens du mot.
    Les Evangiles sont muets sur le jour de la naissance de Jésus ( qui serait plutôt né 6 mois après Jean le Baptiste… début octobre) mais précis sur le jour de sa mort dont le sacrifice va nous sauver…Encore nous faut-il y croire. Sa parousie est proche ! Le Roi chevauchant après la cavalcade des cavaliers de l’Apocalypse amenant guerres pandémies et autres malheurs n’est pas ce petit Iule/bébé dans sa crèche.. À bon entendeur…

  66. Bonjour et merci Dr. Willem pour toutes ces infos très intéressantes. Joyeux Noël. et bonne fin d’année à tous. Cordialement. Sylvie

  67. Très beau texte émouvant, sauf que cette fête est retournée aux saturnales avec ses agapes toute païennes, précédées d’un matérialisme tout commercial aux antipodes de la pauvreté de la vie du Christ. Elle donne bonne conscience aux hommes de mauvaise volonté qui s’entretuent avant et juste après la trêve, bonne conscience aux familles décomposées dans tous les sens du mot.
    Les Evangiles sont muets sur le jour de la naissance de Jésus ( qui serait plutôt né 6 mois après Jean le Baptiste… début octobre) mais précis sur le jour de sa mort dont le sacrifice va nous sauver…Encore nous faut-il y croire. Sa parousie est proche ! Le Roi chevauchant après la cavalcade des cavaliers de l’Apocalypse amenant guerres pandémies et autres malheurs n’est pas ce petit Yule/bébé dans sa crèche.. À bon entendeur…

  68. Merci pour ce partage , message de paix et d’amour , quelle que soit la confession . Il faut faire sauter les barrières de la peur et de « l’incommunication » . Joyeux Noël à vous et votre entourage

  69. Cher Docteur Willem
    C’est avec les larmes aux yeux que j’ai fini de lire votre texte admirable.
    Merci pour ces paroles réconfortantes, puissiez vous encore longtemps
    nous prodiguer de telles paroles.
    Merci encore
    Greg

  70. Bonjour
    Je vous remercie pour votre magnifique et tres interessant temoignage sur l’origine de la fete de Noel que je transmets à mes enfants et petits enfants
    j.ignorais la fete de la lumière , les banquets, et la transformation de la fete paienne en fete chrétienne qui aujourdhui devient une fete materialiste!!!!!!!!
    Je vous souhaite un Joyeux Noel

  71. Super!!! Vous savez que Noël à des origines païennes et que ce jour était déjà célébré avant la naissance du Christ. Bravo👏 C’est pour cela que les vrais chretiens ne fetent pas noël, pour eux, cet un jour comme un autre. D’ailleurs on ne trouve nulle part dans la bible le jour de naissance de Jesus. La preuve le roi Herode a fait tuer tous les petits garçons de 2 ans et moins parce que les astrologues envoyés par Satan ne sont pas retournés lui dire où était l’enfant. Ça c’est biblique. Sinon, pourquoi l’étoile qui les guidait les aurait envoyé chez Herode qui voulait tuer le Christ plutot plutôt que vers l’étable ou il se trouvait? Tout est dans la bible. Bonne lecture et bonne méditation.

  72. Votre message est en accord total avec mes valeurs, ma foi et ma religion.
    Bravo pour ce que vous faites pour les Chrétiens d’Orient qui sont tombés dans les oubliettes.
    Bonne fête de Noël

  73. Bonjour et mille mercis pour cette immense lettre pleine de « Robur »…
    En guise de remerciement, le partage d’un petit article, « Le cadeau rêvé », dans le quotidien du Fig.
    « Célébrer Yalda, le noël iranien, avec mon père »… :
    « L’Eglise a choisi a choisi le 25 Décembre à quelques jours du solstice. On change la signification, mais on garde la fête et ses habitudes ancestrales. Le cyprès devient un sapin. Les fruits rouges deviennent les dons des Rois mages. Et, toujours, on accueille en nous la renaissance de la lumière qui chasse les ténèbres et nous protège pour l’année à venir.. »
    « En moi tout est uni. Le jour peut se lever.. » India Mahdavi (designer)
    G et M. Lanceraux

  74. Merci pour cette belle réflexion sur le sens de cette fête de Noël et vos expériences. Je vais la partager avec ceux que j’aime.
    Bon et saint Noël.

  75. J.ai pris une fois de plus un grand plaisir à lire votre lettre relative à Noël. Je vais l’imprimer et la mettre dans ma bibliothèque.
    Grand merci à vous et Joyeux Noël à tous .🙏🙏🙏

  76. Merci cher docteur, pour ces paroles justes et reconfortantes ! Restons unis dans l’adversité, la famille est plus importante que jamais, ainsi que les amis bienveillants qui viennent l’agrandir! Bien que non croyante, j’adhère a vos valeurs. Joyeux Noël a vous, et merci pour vos chroniques et vos conseils de Santé bénéfiques a nous tous!

  77. je suis émue par votre lettre
    je pense que si tout le monde réagissait comme vous ce serait le bonheur
    on a plus trop l’habitude d’entendre cette empathie
    merci

  78. Merci à vous, Docteur, pour ce superbe témoignage, j’adhère complètement, tout est parfaitement juste.
    Excellent Noël pour vous et les vôtres !

  79. Un texte qui fait du bien dans le contexte actuel de mépris et de négation de l’humanité…….
    Nous ramène à l’histoire de notre enfance et aux souvenirs qui y sont liés et qui nous gardent dans cette ambiance de bonheur de Noël .
    Comme quoi il suffit d’un seul homme pour changer les consciences et les arritudes.et faire re -émerger l’humanité de tous .
    Je pense à l’épisode de ce film de guerre où effectivement les combats n’arrêtent pour laisser à l’âme et au coeur le temps de s’exprimer…….et chaque
    fois, ça m’émeut aux larmes.
    Bonnes fêtes de Noël à tous au-delà de la rigueur de cet épisode de folies
    1000 baisers à tous.
    JOYEUX NOEL
    Merci à celui qui l’a écrit et à celui qui l’a posté.

  80. Soyez béni et remercié cher Docteur pour cette lettre tellement formidable. Comme cela fait du bien !
    je vous souhaite un saint et joyeux Noël
    Elisabeth

  81. Merci Dr Willem pour le cadeau de votre magnifique lettre de Noël !Votre témoignage me touche énormément ! Ce nest pas si fréquent que les per-sonnes publiques témoignent ouvertement de la foi qui les animent. Je comprends mieux l’esprit qui soutend votre métier :
    l’amour des autres. Votre lettre
    se faisait l’écho de l’homélie de mon curé, péruvien,…en ce dernier dimanche de l’Avent.
    Merci de nous livrer quelques souvenirs si émouvants. De Maaloula, j’ai rapporté, bien avant « daech » un enregistrement du Notre Père en araméen, la langue du Christ…Quelle douleur quand Maaloula a été détruite !
    Et les jeunes martyrs que vous évoqués sont, nen doutons pas, fécondité pour notre chrétienté qui en a bien besoin!
    Merci Docteur, vos paroles sont de celles qui soignent le coeur.
    Je vous souhaite de vivre, dans la joie de Noël, l’amour échangé, le partage, le pardon, l’écoute…..
    Continuez de nous soigner le coeur comme le corps!
    Tres joyeux Noël

    Geneviève

  82. MERCI MERCI MERCI
    votre lettre est un beau et bon cadeau…je la fais suivre largement….
    Et je me permet de vous embrasser de tout mon coeur
    Lumière Paix et Joie
    Soyez béni cher docteur Willem

    Valérie et Philippe

  83. Cher Docteur Willem,
    vous ne me connaissez pas, mais je lis vos lettres avec grand intérêt depuis trois ans : j’y ai découvert maints conseils précieux et précis dont nous profitons, mon mari et moi, tant sur le plan alimentaire que médical (j’ai 86 ans et lui 81).
    Aujourd’hui, je découvre votre parcours de générosité, aidé par votre foi en Dieu, en l’homme, en la nature… et nous l’apprécions beaucoup.
    Je transfère votre lettre à tous les membres de nos familles, j’espère qu’ils apprécieront autant que nous ! Encore MERCI !

  84. Ces paroles si vraies, authentiques, pleines d’espoir, profondes, ne peuvent venir que …….. d’un cœur qui déborde d’Amour !!
    Merci pour cette évocation …. essentielle.

  85. MERCI DE VOTRE TEMOIGNAGE DES MERVEILLES DIVINES . QUESTION SUR BOURGEON DE CASSIS POUR MA FEMME EN TRAITEMENT CARDIAQUE 1 CACHET CORDARONE JOUR 85 ANS MERCI BEAUCOUP SALUTATIONS DOMINIQUE 92 ANS SOIN BOURGEONS DE CASSIS J Y CROIS POUR MOI

  86. Bonjour
    Je le subodorais..Mon message ne serait pas publié…
    Pourtant vous êtes confronté à la mise à l’index de certaines de vos positions..tout comme le Docteur Joyeux.
    Peu importe, j’aurai tout de même touché là où cela fait mal..

  87. Cher Docteur,
    Nous connaissons, par vos livres et vos prises de parole sur les ondes, votre vie donnée aux autres à travers la médecine, dans de nombreux pays. Merci de ce magnifique (et instructif) texte sur Noël, d’une foi profonde et d’une grande simplicité, accessible à tous. Cette parole est tellement réconfortante au milieu du discours ambiant négatif, compliqué, empoisonné, véhiculé partout. Vous rappelez ce qui devrait guider notre vie. Merci encore une fois de tout ce que vous nous transmettez.
    Avec notre respectueux souvenir.
    S. Lebrun et ses proches

  88. Merveilleux texte ! Je ne suis plus croyante refuse les trois religions du livre. Mais je me sens chrétienne profondément. Jésus est pour moi « L’homme qui devint Dieu de G. Messadié »

  89. Une petite étoile blanche
    me brillait de l’œil
    d’entre les feuilles, bercées par la brise,
    de mon grand ami le chêne…

    Elle me regardait
    et mon cerveau pensait :
    ceci est un rayon de soleil
    reflété par une goutte d’eau..

    Oui.. me dit elle..
    je viens d’être déposée en silence
    par un nuage pressé
    dans le feuillage de mon grand ami le chêne..
    Il avait besoin d’un peu d’humidité
    et de lumière aussi
    dans l’obscurité
    qui suit l’été torride ..

    Et ainsi l’Amour,
    même le plus inattendu et impossible,
    garde une raison d’être ..
    mais seul les chênes semblent savoir ..

    What d’you thought.. me disait notre ami..
    et mon coeur souriait ..
    ainsi 2020 avait du bon malgré tout …

    Je vous souhaite
    un chaleureux Noël et une nouvelle année
    amoureuse des chênes à étoiles..

    Genviève décembre 2020

  90. Merci Docteur pour cette belle lettre de Noël !
    Je l’ai relue plusieurs fois avec intérêt, partageant vos idées et aussi avec émotion…
    En effet, ma meilleure amie et moi avons 63 ans, elle est née à Saïgon. Avec ses parents, ses frère et sœurs ainés elle a quitté âgée d’un mois son Vietnam natal pour la France, aidés en cela par des religieux catholiques.
    Par ailleurs, je souhaite vous remercier de vos précieux conseils que je lis toujours avec grand intérêt et qui me sont bien utiles.
    Que la Paix et la Grâce de Jésus, le Christ, vous accompagne tout au long de cette nouvelle année qui vient.
    Recevez mes meilleurs vœux pour vous-même et pour tous les vôtres.
    Marie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *