Noël : un petit cadeau pour Maaloula !

Les plus beaux Noëls ne sont pas ceux qui tournent autour des décorations, des cadeaux et des festivités, mais ceux où l’amour est roi.

L’amour, c’est ce qui fait Noël.

Et Noël, c’est consacrer du temps à sa famille et ses amis. C’est savoir apprécier et chérir l’amour partagé.

Malheureusement, l’amour est facilement oublié dans l’effervescence qui entoure cette fête.

Parfois, il se retrouve enfoui sous les décorations, les cadeaux, les courses interminables, les réveillons et les festivités… et on passe totalement à côté de l’essentiel.

Que ces jours de fêtes soient avant tout une célébration de l’amour !

Tout le reste sera vite oublié, mais l’amour partagé et entretenu vivra pour toujours.

L’amour, c’est d’abord donner du temps aux autres.

Dans quelques jours, je repars en Syrie pour aider

C’est pour ça que cette année, pour les fêtes de Noël je me rends à Maaloula en Syrie.

Il y a 4 ans je m’étais déjà rendu à Damas avec une équipe de SOS Chrétiens d’Orient. J’ai aidé mes confrères syriens qui ont fait leurs études à Paris et à Strasbourg.

Dans mon vécu humanitaire, j’ai été plongé dans 15 guerres qui m’ont donné une expérience chirurgicale.

Et je continue à essayer d’aider comme je peux. Et à Maaloula, ils ont besoin de nous.

À 54 km de Damas et à 6 km à l’ouest de la route internationale qui relie Damas à Alep, Maaloula repose dans une sorte de giron rocheux, exceptionnellement calme.

Elle domine d’une altitude de 1 500 mètres les plaines et guette le cours de l’histoire en témoin de ses nombreux évènements.

La nature elle-même ainsi que le cours des évènements ont destiné cette vallée merveilleuse à devenir l’un des témoins les plus anciens de la marche de l’histoire.

Dès son arrivée, le visiteur de Maaloula se trouve d’emblée dans une atmosphère d’Histoire. Il a la sensation de flotter dans un monde magique et mythique, et pourtant le présent est bien réel…

Ce village a été ravagé par les djihadistes et son église saccagée

Maaloula abrite des refuges troglodytes des premiers siècles du christianisme. Le village est taillé à même la roche.

Par beau temps, ses églises, avec leurs dômes orientaux, scintillent au soleil et les croix qui les surplombent couvrent le village d’un fabuleux réseau d’ombres et de lumières.

Ici, même les hautes pentes à pic sont cultivées. Les maisons s’accrochent aux rochers comme les nids d’oiseaux aux cimes d’arbres géants.

Les maisons se superposent les unes sur les autres de sorte que les toits des maisons les plus bas servent de chemins et de sentiers vers les maisons les plus hautes.

Mais Maaloula est également un lieu emblématique pour toute la chrétienté d’Orient.

Il s’agit de l’un des derniers endroits où l’on parle l’araméen, la langue du Christ.

Son patrimoine architectural et archéologique est inestimable.

On entre dans Maaloula par une porte massive qui garde la trace de l’attaque suicide ayant permis l’irruption des djihadistes. Beaucoup de maisons sont brûlées ou détruites. Les églises ont été saccagées et profanées.

Le père Toufic, curé de Maaloula, explique :

« Le village possédait naguère plus de 20 églises. Certaines ont été fortement dégradées. Toutes ont été profanées. L’église du couvent Sainte-Thècle, incendiée par les islamistes, offrait un spectacle désolant. Murs défoncés ou noircis par les flammes, vitraux brisés. Les yeux de la Vierge ont été crevés, sur ce qui fut une belle peinture sur bois. Le visage du Christ avait été lacéré, les statues décapitées.  Les islamistes, poursuit le père Toufic, pensent qu’ils tuent la présence du saint en profanant son icône. »

Sources

11 comments on “Noël : un petit cadeau pour Maaloula !

  1. Bonjour, touchée par cette petite communauté de Maaloua qui a désespérément besoin d’un centre médical : je désire verser une obole pour ce peuple troglodyte dont on a ravagé les sanctuaires religieux nos amis chrétiens étant moi-même chrétienne. Ce serait le plus beau cadeau que je puisse faire à ces personnes qui se retrouvent complètement démunies.
    Même si mon don sera petit à la hauteur de mes modestes moyens je désire verser une obole n’ayant pas de chéquier et habitant en Belgique; pourriez-vous me communiquer un numéro de compte pour faire un virement international.

    Bonne journée Monsieur Willem et continuez vos actions caritatives car ici en Europe : nous n’avons pas à nous plaindre nous vivons comme des princes et des princesses en comparaison avec ceux qui n’ont rien!!!!

    Muriel Lamy

  2. Cher Dr Willem.
    J’ai beaucoup d’admiration pour vous et ce que vous faites et ce que vous avez fait dans votre vie ainsi que tous les excellents conseils reçus dans votre lettre que j’apprécie particulièrement.
    J’aurais moi même aimé travailler dans l’humanitaire car il y a beaucoup à faire et il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Par contre, vu l’état de la France qui se dégrade de plus en plus, j’estime qu’il faut commencer par aider son pays où de plus en plus de personnes sont dans la rue, meurent de froid et sont aux restos du coeur plutôt que d’aller aux antipodes aider les étrangers.
    Voilà mon ressenti. Dans ma ville de France l’hôpital est en ruines et on manque de fonds, c’est plus important qu’une église.
    Voilà mon ressenti.
    Recevez toute ma considération.
    LucieJulliard

  3. Bonjour,
    Je voudrais bien vous aider mais les chèques n’existent plus en Belgique. Puis-je vous faire un virement?

    Bravo pour cette action,
    Bien à vous
    Véronique

  4. Je le fais car j’ai confiance en ce t homme que je qualifierais de grand.
    Merci de me donner l’occasion de donner pour une bonne cause dont on ne parle pas dans les médias.
    Je suis révoltée de voir en France pays Chrétien (n’en déplaise à certains) le si peu de cas de ce que l’on fait de la souffrance des Chrétiens d’Orient sous prétexte de LA.Ï CITE.

  5. Je trouve magnifique ce que vous faites. Pourquoi ne pas mobiliser tous les médecins syriens qui sont dans nos cliniques. Ils aideraient à reconstruire le système sanitaire et à soigner les habitants de leur pays. L’Evêque d’Alep criait : rendez nous nos forces vives , nos universitaires, nos médecins pour reconstruire notre pays.
    Je vous relaye son appel au secours

  6. Une petite boufée d’air pure en lisant votre demande sur Mannuola. Je soupçonnais que sur ce site qu’il y avaient des chrétiens qui écrivaient. Merci.

    Je vais faire un petit don aussi à votre associiation, car j’aide beauoup « LOeuvre d’Orient » et « Chrétiens d’Orient. »

    Merci de ne pas cacher que vous êtes chrétien.

  7. Aide à Maaloula
    bonsoir, j’habite au Luxembourg e je n’ai pas de chéquier puisqu’ici tout se paye par virement. Pouvez-vous me donner le numéro de téléphone de l’association pour que je puisse le contacter et connaître leur numéro de compte bancaire.
    Merci

  8. Bonjour,
    Je lis avec intérêt vos lettres, et je souscrirais volontiers à votre récolte de fonds, mais j’habite en Suisse ou fort heureusement nous ne connaissons pas les chèques…
    un numéro de compte aurait été tellement plus facile !!
    Désolé
    Michel

  9. Très émue par votre lettre car je connais Maaloula pour l’avoir visitée en avril 2011..
    Apres l’émission sur la Syrie et infrarouge sur les viols des femmes, je suis horrifiée.
    Je vous envoie une modeste participation pour la reconstruction d’un édifice médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *