En consommez-vous assez ?

En consommez-vous assez ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Elles ont été vantées par les Grecs, les Romains, les Chinois, comme des aliments de base pourvoyeurs d’énergie.

Aujourd’hui, elles sont reconnues pour leurs vertus hautement nutritives et énergétiques.

Vous les avez reconnues ? Il s’agit des noix bien sûr.

L’amande, la châtaigne, la noisette, la noix, la noix de cajou, la noix de coco, la noix de pecan, la pistache… sont autant d’oléagineux exceptionnels pour votre santé.

ET elles présentent l’avantage de nécessiter très peu de préparation pour être consommées.

On peut les utiliser comme aliment de substitution des protéines animales, comme dessert, comme collation, comme décoration des plats salés ou sucrés…

Riches en énergie, les noix contiennent surtout des matières grasses et des calories. Elles possèdent également des fibres, du magnésium (Mg), du potassium (K), du zinc (Zn), du sélénium (Se) un des anti-oxydants les plus précieux.

Et ce sont d’excellentes sources de vitamine E (anti-oxydant efficace), de la thiamine (B,), de la riboflavine (B2), de l’acide pantothénique (Bs), de l’acide folique (B9), etc…

L’amande, source majeure de protéines (Prunus amygdalus dulcis)

Arbre connu de tous les peuples clé la région méditerranéenne et de l’Asie occidentale tempérée, l’amandier serait originaire de la Mésopotamie et du nord de l’Afrique.

Sensible au froid, on le cultive surtout dans l’Europe méditerranéenne, et en Amérique du Sud, en Californie, en Australie.

Méfiez-vous : certains pays utilisent aussi le fruit de l’abricotier, de la mirabelle, du pruneau dont le prix est bien inférieur. Ces amandes présentent un potentiel nutrithérapie bien inférieur à l’amande de l’amandier.

En Égypte, l’amande figurait parmi les présents remis au Pharaon et pour la médecine arabe, elle soignait tous les maux.

Aujourd’hui, elle est reconnue pour ses multiples vertus :

  • Alliée des végétariens, l’amande est l’aliment le plus important, après le blé, pour sa haute teneur en protéines et son apport minéral élevé.
  • Pour l’ayur-veda, elle vivifie l’intellect, équilibre la spiritualité et stimule la reproduction. Elle est recommandée en cas de mémoire défaillante et de périodes de fatigue physique et intellectuelle (surmenage).
  • Enfin, elle améliore la respiration et dissout les mucosités pulmonaires ce qui en fait un allié de choix pour les convalescents de tuberculose ou de maladies qui se manifestent par une difficulté respiratoire (asthme, toux).

Mais attention à la consommer avec modération en raison de sa richesse nutritionnelle et de son apport calorique !

La noisette, anti-cancer et reine de beauté (Corylus avellana)

Originaire d’Asie Mineure, le noisetier est cultivé en Chine depuis plus de 5000 ans et était particulièrement apprécié par les Grecs et les Romains durant l’Antiquité.

Très nutritive et énergétique c’est sans doute la plus digeste des graines oléagineuses.

Elle contient des inhibiteurs de protéase qui ont une action anti-cancé­reuse reconnue.

Riches en calcium (Ca), fer (Fe), acide folique (B9) et vitamine E, les noisettes broyées réduites en pâte peuvent constituer un masque de beauté pour les peaux sèches et pour atténuer les rides.

La valeur nutritive des noisettes est préservée lorsqu’elles ne sont pas écalées (débarrassées de leur pellicule) et il est préférable de les conserver au frais pour éviter qu’elles se ratatinent et se rancissent.

On les utilise en accompagnement de divers plats (céréales, salades), intégrées dans des desserts, gâteaux, biscuits, crèmes glacées, en purée (comme la purée d’arachide), dans la composition de desserts et nappages, pour garnir des poissons, crustacés, ou incorporée au chocolat…

Il est conseillé de les conserver au frais Le trempage des noisettes avant leur consommation augmente leur digestibilité.

Pour stimuler la mémoire, la noix (Juglans regia)

Les Grecs anciens l’ont cultivée intensivement et les Romains la considéraient comme symbole de fécondité.

Aujourd’hui, la noix française, très réputée, est surtout cultivée dans deux régions : le Dauphiné (noix de Grenoble) et le Périgord (noix du Périgord).

La « théorie des signatures » de Paracelse indiquait déjà la noix pour renforcer le fonctionnement cérébral du fait de sa ressemblance avec le cerveau.

Aujourd’hui, cet usage a été confirmé par la science et elle est recommandée aux intellectuels et aux « travailleurs cérébraux » du fait de sa richesse en phosphore et magnésium, aliments de la cellule nerveuse et cérébrale.

Rassurez-vous, je ne vous parlerai pas de TOUTES les noix bénéfiques pour votre santé mais sachez qu’il en existe bien d’autres :

  • Il est recommandé aux personnes constipées de croquer chaque matin, à jeun avant le petit déjeuner, une dizaine de noix de cajou, qui vont agir à la façon d’un léger laxatif. Attention à les conserver au frais pour éviter leur rancissement rapide.
  • La noix du brésil aide dans le traitement contre les troubles cardiaques.
  • Pour les personnes déprimées nerveusement et anémiques, la noix de pécan est particulièrement recommandée pour ses taux élevés de vitamines et B et E ainsi que d’acides aminés.

Mes recommandations pour un petit déjeuner idéal

Connaissez-vous le tryptophane ?

J’imagine que non, et pourtant, il s’agit d’un acide aminé essentiel à votre bonheur.

Il possède des effets calmants, antalgiques et antidépresseurs car il est le précurseur de la sérotonine (satiété, joie de vivre), de la mélatonine (bon sommeil) et de la leptine (modulateur de poids).

Dès lors qu’on neutralise le tryptophane, toutes les autres hormones ou neurotransmetteurs sont aussi bloqués.

Malheureusement, notre corps étant incapable de le synthétiser, il doit impérativement être apporté par notre alimentation dans laquelle il se fait rare.

Les carences sont donc fréquentes.

Et pourtant, la solution est si simple…

Certains ne sont pas convaincu, alors essayez durant une semaine et vous verrez dans quel état euphorique vous êtes plongé.

Personnellement je prends chaque matin 3 noix : de Cajou, de Pécan, du Brésil, de noisettes et pour terminer : 3 dattes.

Et surtout, attention à ne pas consommer de glucides (sucres) avant 13h car ils empêchent l’action bénéfique du tryptophane !

Personnellement, je trouve les effets de ce régime spectaculaires sur ma santé et j’espère qu’il fera de même pour vous.

Bien à vous,

Jean-Pierre Willem

Au préalable, je vous mets en garde contre le petit déjeuner des Français qui n’a rien à voir avec celui des Anglo-saxons.

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *