Dans ce mail : 3 ordonnances anti-grippe !

Chère lectrice, cher lecteur,

Homéopathie et grippe ne sont pas antinomiques !

Quoi qu’en disent les « bornés » de la médecine officielle (ralliés à Big Pharma), les remèdes homéopathiques sont d’une efficacité inégalée, y compris pour prévenir ET soigner la grippe.

L’ordonnance homéopathique n’est, en plus de cela, pas très complexe car lors d’une épidémie grippale, la plupart des patients ont besoin du même médicament homéopathique.

Le mode réactionnel est le même pour tous les individus atteints, ce qui facilite le diagnostic et le traitement.

Il n’y a besoin d’individualiser les cas qu’au début de l’épidémie.

De plus, en cas de grippe non compliquée, l’homéopathie la guérit en trois à six jours, sans la fatigue ni la surcharge hépatique dues aux antibio­tiques !

D’ailleurs, ces derniers sont inefficaces sur les virus.

Mon premier conseil est de préférer les dosages 30 CH pour la grippe, car il y a une atteinte générale des symptômes, en revanche certaines personnes réagissent mieux à des 9 CH.

Première ordonnance : la préventive !

Classiquement, les médecins homéopathes donnent sérum de Yersin 9 CH et influenzinum 9 CH, une dose de chaque par mois tout l’hiver ou une fois par semaine le premier mois.

Mais beaucoup de patients ont eu des réactions grippales après influenzinum 9 CH d’où l’idée d’essayer le 15 CH, avec lequel les réactions seront moindres, mais encore présentes.

Rappelons qu’influenzinum est en fait une dilution du vaccin antigrippal classique dont l’efficacité n’est pas prouvée. Ainsi on peut douter de l’efficacité de ce vaccin en dilution homéopathique.

Il est préférable de prescrire : sérum de Yersin 9 CH, une dose (ou 10 granules) une fois par mois et oscillococcinum 200, une dose par mois.

Voulez-vous soutenir ou fatiguer l’immunité ?

Le vaccin antigrippal injectable a pour but d’immuniser contre les virus grippaux des années précédentes alors que c’est un nouveau virus qui sévit.

Un vaccin doit protéger les gens ayant une immunité déficiente.

S’il est administré à une personne saine cette dernière fera des anticorps, mais elle en aurait aussi fait face au virus grippal.

Si le vaccin est administré à une personne fatiguée, il va effondrer son immunité déjà fragile (en l’obligeant à faire des anticorps) et elle aura une réaction grippale aussi épuisante que la grippe et sera encore plus fragile au contact d’un autre virus.

Si la grippe est présente au sein de votre famille, vous pouvez prendre en prévention de la vitamine C, avec eupatorium perfoliatum 30 CH et gelsemium sempervirens 30 CH, 5 granules matin et soir pendant quelques jours.

Pour les gens qui ont des défenses immunitaires affaiblies par des traitements (antibiotiques, cortisone), par l’abus de vaccins, par une mauvaise alimentation et par le stress, ajouter une dose (ou 10 granules) de thymuline 9 CH une fois par mois.

Comment soigner la grippe ?

Si toutefois vous tombez malade l’hiver, pas de panique.

Voici comment reconnaitre une grippe :

C’est une maladie infectieuse aiguë due au Myxovirus influenzae, très contagieuse, sous forme d’épidémies ou de pandémies hivernales.

Sur le plan clinique on note, après deux jours d’incubation, une fièvre à plus de 40° avec frissons, des céphalées, des douleurs musculaires et articulaires, un catarrhe des voies aériennes supérieures avec toux, une altération de l’état général.

Typiquement la courbe thermique prend la forme du « V grippal ». : diminution de la fièvre autour de 37° C au bout de 36 heures, puis remontée à 39° C le 3e ou le 4e jour.

Il peut s’y associer un herpès de sortie.

S’ajoutent souvent d’autres symptômes : rhinite, conjonctivite, pharyngite, laryngite et toux.

Deuxième ordonnance : pour une grippe type

  1. OSCILLOCOCCINUM, une dose dès les premiers symptômes, à renouveler trois heures plus tard.

Auquel on ajoute :

  1. GELSEMIUM SEMPERVIRENS 30 CH, fièvre élevée, frissons, trem­blements, absence de soif, faible et abattu, maux de tête, courbatures, parfois coryza,
  2. EUPATORIUM PERFOLIATUM 30 CH, fièvre avec plus de cour­batures (donnant de l’agitation), moins de frissons, de plus fortes céphalées (nuque et yeux), des sueurs et de la soif,
  3. BELLADONNA 30 CH, fièvre élevée avec transpiration, rougeur de la tête, tendance au délire et aux convulsions.

Ajoutez-y, si certains symptômes spécifiques apparaissent :

NUX VOMICA 9 CH, frissons dès que le sujet est découvert, into­lérance au moindre courant d’air, nez fluant le jour, bouché la nuit et à la chaleur.

RHUS TOXICODENDRON 9 CH, fièvre élevée qui traîne, muscles endoloris avec besoin de remuer pour les soulager, état géné­ral très atteint.

ACONITUM NAPELLUS 9 CH, si notion de coup de froid, frissons puis fièvre d’apparition brutale, sèche (sans transpiration), avec soif intense, agitation et angoisse.

BRYONIA 7CH : grippe avec prédominance des symptômes au niveau des mu­queuses, qui sont sèches ; coryza sec, bouche sèche avec lèvres craquelées, soif intense ; céphalée aggravée par la toux ou en bougeant les yeux ; myalgies aggravées par le moindre mouvement ; goût amer ; le patient est irritable, il désire qu’on le laisse tranquille ; complications bronchiques ou pleurales.

Une troisième ordonnance : avec l’aromathérapie !

Il y a d’abord la formulation LYSOVIR du laboratoire Phyt’Inov : 2 gélules avant les 3 repas 15 jours. Puis 2 fois 2 gélules 10 jours.

Mais vous pouvez aussi avoir recours à d’autres solutions.

En début de grippe, une prise par voie cutanée suffira amplement.

Si la grippe est déjà bien installée, il faudra recourir à la voie cutanée et à la voie rectale, ou à la voie orale.

Penser aussi à l’homéopathie de manière simultanée.

3 modalités de prise


1.Voie rectale

EnfantAdulte
HE Eucalyptus globulus20 mg50 mg
HE Eucalyptus radiata50 mg80 mg
HE Laurus nobilis10 mg20 mg

Excipient QS pour faire un suppo de 1,2 gr (enfant) ou 2 gr (adulte) dt 16 suppo.

1 suppo 3 fois par jour pendant 3 jours. Puis 1 suppo pendant 5 jours.

2.Voie cutanée

HE Eucalyptus globulus2,5 ml 
HE Eucalyptus radiata2,5 ml 
HE Ravensara aromatica2,5 ml

6 à 8 gouttes sur le thorax et le dos 5 à 6 fois par jour pendant 3 jours.

3.Voie orale

HE Eucalyptus globulus50 mg
HE Eucalyptus radiata40 mg
HE Eugenia caryophyllus10 mg
Excipient neutre320 mg

Pour faire 1 gélule N°0 dt 20

1 gélule 4 fois par jour pendant 5 jours ou LYSOVIR.

Regardez les symptômes et ajustez avec ces 2 autres formules 

  • Grippe catarrhale

HE Romarin CT cinéole 2 ml

HE Eucalyptus radiata 2 ml

HE Epinette noire 1 ml

HE Eucalyptus mentholé 2 ml

HV Noyaux d’abricot 3 ml

15 gouttes sur le thorax ou le haut du dos 6 à 8 fois par jour ET 5 gouttes en bouche dans un peu de miel ou sucre de canne ou huile végétale pendant 3 à 5 jours.

  • Catarrhe nasal, refroidissements

HE Romarin CT cinéole 2 ml

HE Tea tree 1 ml

HE Menthe poivrée 2 ml

HE Sapin baumier 2 ml

HV Macadamia 3 ml

6 gouttes sur le thorax et/ou le front 4 fois par jour ET 10 gouttes dans l’eau bouillante d’un inhalateur pour une inhalation de 5 minutes 2 à 3 fois par jour et/ou 5 gouttes en bouche dans un peu de miel, de sucre de canne ou d’huile végétale 3 fois par jour pendant 5 à 7 jours.

Votre dernière ordonnance à base de compléments alimentaires

  • STIMU+ 2 fois 2 gélules 3 semaines, après 15 jours reprendre.
  • AFALG (algue Aphanizomenon) 2 fois 2 gélules, 1 mois. Labo Phyt’Inov.

Portez-vous bien !

Jean-Pierre Willem

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *