Ce médicament qui empoisonne 25% des français

Chère amie, cher ami,

Selon une étude menée en 2015, ce sont plus de 16 millions de personnes qui se sont vu prescrire ces médicaments en une année, soit près de 25% de la population française.

Alors que l’on ne vienne pas me dire que le sujet ne concerne personne, bien au contraire !

Surtout lorsque l’on sait que dans la majorité des cas, ils sont prescrits sans véritable nécessité, et ce malgré la myriade d’effets indésirables graves et de pathologies qu’ils engendrent.

Mais de quoi parle-t-on au juste ?

Ces médicaments qui vous empoisonnent plus qu’ils ne vous font du bien, ce sont les inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP. Ils sont largement utilisés pour traiter et prévenir l’acidité gastrique et ses conséquences.

Mais à quel prix… entre atteintes hépatiques, désorientation, insuffisance rénale, fractures et troubles musculaires, c’est une véritable cascade d’effets secondaires qui s’enclenche. Et pourtant, ce ne sont pas les alternatives naturelles qui manquent, et ce principalement du côté de l’homéopathie.  

Un médicament « censé » traiter les pathologies liées à l’acidité

Actuellement, il existe cinq IPP sur le marché : Esoméprazole (INEXIUM®), Lansoprazole (LANZOR®), Oméprazole (MOPRAL®), Pantoprazole (INIPOMP®) et Rabéprazole (PARIET®).

Impossible de s’y tromper : si vous ou l’un de vos proches prenez l’un des médicaments cités précédemment, vous allez devoir vous poser des questions importantes, pour ne pas dire vitales !

Les IPP agissent en bloquant l’activité enzymatique afin de réduire la production naturelle d’acide gastrique dans l’estomac. Malheureusement, leur effet ne dure pas plus de 24 heures et c’est pourquoi une prise quotidienne est prescrite, et ce parfois sur plusieurs années.

La principale indication des IPP est la prise en charge des pathologies liée à l’acidité :

  • Ulcères
  • Reflux gastro œsophagiens
  • Œsophagites (inflammation de l’œsophage)
  • Infection par Helicobacter pylori
  • Lésions gastriques induites par les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens)

Le spectre des maladies traitées par IPP est donc incroyablement large, ce qui peut expliquer l’explosion des prescriptions ces 10 dernières années.

Pourtant, il est avéré qu’ils sont très largement utilisés sans réelle nécessité. Et vous allez voir que bien souvent, les risques induits par la prise de ces médicaments dépassent (et de loin) leurs soi-disant « bénéfices ».

Attention à leurs effets secondaires effrayants à long terme !

Les antiacides sont souvent prescrits pour de longues durées, allant parfois jusqu’à 15 ans dans le cas du traitement des reflux, des gastrites et des ulcères.

Et croyez-moi, lorsqu’on connait le nombre d’effets secondaires nocifs et de pathologies qu’ils peuvent générer à long terme, ces durées de prescription sont une pure folie !

  • Ils bloquent des canaux essentiels au bon fonctionnement des ce qui induit non seulement des troubles neurologiques (hallucinations, dépression, confusion, perte de mémoire) mais également un risque accru de fracture (ostéoporose).
  • L’estomac étant privé de son acidité, c’est une véritable prolifération bactérienne, virale et fongique qui s’enclenche dans l’intestin. Votre corps est alors exposé aux infections.
  • Ils entraînent une carence en vitamine B12, pourtant indispensable à la synthèse des acides aminés et des éléments du sang (globules rouges, leucocytes, plaquettes). Cette carence peut engendrer une perte d’équilibre, des troubles de la coordination voire un affaiblissement général de l’organisme.
  • Ils aggravent encore la malabsorption intestinale et c’est ainsi qu’ils induisent des gastrites… qu’ils sont pourtant censés traiter ! Un traitement prolongé entraîne même un risque de cancérisation.
  • Enfin, on sait de longue date que les IPP provoquent des insuffisances rénales et des atteintes hépatiques.

Au total, les IPP au long cours sont un vrai danger, et pas uniquement en cas de mauvais usage comme on l’entend souvent.  

Pire, une étude récente vient de noircir encore ce tableau : des chercheurs américains ont montré que, pour une prise sur plus de 5 ans, on constate une augmentation de 25% du risque de mortalité, toutes causes confondues.[1]

Il convient donc de les prescrire avec parcimonie, sur une période courte et de soigneusement peser le rapport bénéfices / risques…

Si vraiment pensez n’avoir aucune autre option, je vous recommande de consulter régulièrement votre médecin afin de réévaluer la nécessité du traitement. Vous devez également augmenter vos apports en vitamine B12, calcium, fer et magnésium afin de pallier les effets indésirables.

Mais si vous souhaitez diminuer votre prise d’IPP, voire même l’arrêter totalement, vous allez voir qu’il est possible de diminuer vos reflux acides, non seulement en changeant quelques habitudes mais aussi grâce à nombreuses solutions homéopathiques !

(Attention, si vous souhaitez supprimer les IPP de votre armoire à pharmacie, ne le faites pas du jour au lendemain ! Il faut effectuer une diminution progressive de la prise avant tout arrêt de traitement.)

Améliorez votre « santé gastrique »

Vous serez sûrement peu emballés à l’idée d’arrêter vos médicaments, par peur de voir votre qualité de vie se dégrader, et je vous comprends !

Vous pouvez toujours utiliser les antiacides ou l’oméprazole en cas de crise aiguë, de façon exceptionnelle, mais je vous conseille plutôt d’essayer de modifier vos habitudes quotidiennes.

En effet, il semble que l’envolée actuelle dans la prescription des IPP a trois causes principales :

  • Une malabsorption intestinale causée par les médicaments, ce qui explique la nécessité de limiter les prises à des circonstances exceptionnelles. Une cuillère à café de bicarbonate dans un verre d’eau chaude soulage parfois mieux que tous les produits chimiques.
  • La consommation de nombreux aliments pro-inflammatoire. Il faut impérativement diminuer les apports protéiques notamment en laitages, viandes, soja, haricots, blé. Mangez à heures fixes en mâchant bien.
  • Notre mode de vie moderne qui engendre un stress chronique. Pour faire rempart aux angoisses, pratiquez la relaxation et la méditation, aérez-vous, faites du sport.

C’est en vous attaquant à chacune de ces causes que vous retrouverez votre bien-être.

En outre, je vous recommande fortement d’adopter l’acupuncture qui est une alternative très intéressante aux IPP. Elle peut simultanément s’attaquer au stress, aux inflammations digestives et aux spasmes qui provoquent les reflux.

Mon arsenal homéopathique anti-acidité

Vous me connaissez, la médecine naturelle est mon allié ! et de nombreux trésors d’homéopathie sont à votre portée pour soulager vos maux :  

  • Nux Vomica : c’est l’arme de destruction massive des reflux acides
    • 5 CH : 3 granules 2 fois par jour pour l’acidité gastrique
    • 15 CH : 1 dose tous les 15 jours chez un sujet hyperactif stressé
  • Iris Versicolor 5 CH : pour combattre les douleurs gastriques, les vomissements acides, brûlures œsophagiennes et gastriques avec hypersalivation si ces symptômes sont aggravés au repos et le soir. Posologie : 3 granules avant les principaux repas en cas d’acidité gastrique.
  • Arsenicum Album 5 CH : pour faire disparaître les gastrites soulagées par les boissons chaudes mais aggravées la nuit et par les boissons froides. Pour le sujet anxieux et agité alternant période d’excitation et de dépression. Posologie : 5 granules, 3 fois par jour.
  • Lycopodium Clavatum 5 CH : en cas de digestion lente avec poids sur l’estomac, ballonnements au moindre écart alimentaire, survenant souvent vers 17 heures et accompagnés de gaz et d’éructations, améliorés par les boissons chaudes et le plein air. Posologie : 3 granules matin, midi et soir (avant les repas) pendant plusieurs mois.
  • Iris Versicolor 5 CH : brûlures d’estomac immédiatement après avoir avalé les aliments, améliorées provisoirement en prenant un peu d’eau froide et penché en avant, salivation abondante. Terrain habituel : brûlure de tout le tube digestif (bouche, langue, œsophage, estomac, anus), vomissements, tendance aux migraines ophtalmiques. Posologie : 3 granules matin, midi et soir (avant les repas) pendant plusieurs mois.
  • Robinia Pseudo Acacia 7 CH : brûlure d’estomac avec hyper-acidité, pyrosis (acidité de tout l’œsophage avec remontées acides), vomissements acides, aggravation la nuit mais amélioration en position debout. Posologie : 3 granules une à trois fois par jour.

Comme vous pouvez le voir, ce ne sont pas les alternatives naturelles qui manquent alors ne vous laissez pas intimider et libérez-vous de ces médicaments qui vous empoisonnent !

Et surtout, portez-vous bien,

Dr Jean-Pierre Willem


[1] « Risk of death among users of Proton Pump Inhibitors: a longitudinal observational cohort study of United States veterans », The British Medical Journal, 2017 

Sources

80 comments on “Ce médicament qui empoisonne 25% des français

  1. Merci pour toutes ces infos.
    J »ai pris quotidiennement Innexium 40 de 1998 à 2016.
    On m’avait conseillé de le prendre matin et soir.
    J’ai arrêté de moi-même en apprenant les risques. Depuis 4…5 ans ma santé s’est beaucoup dégradée. J’ai 79 ans et suis découragée.

  2. Vous oubliez de parler des Huiles essentielles qui sont excellentes pour les problèmes d’estomac :la menthe poivrée et le basilic tropical !!très efficaces et sans effets secondaires !

  3. merci : Docteur Willem

    j apprécie énormément le courrier que vous nous transmettez pour toutes ces informations prodigieuses que vous nous communiquez
    merci beaucoup

    HC

  4. Bonjour docteur Willem. J’ai une gastrite comment m’en débarrasser , je ne mange pas de viande et comme fromage chèvre ou brebis , merci docteur pour tous vos conseille

  5. Cher Dr Willem
    Une personne (homme de 45 ans) qui éructe à longueur de journée depuis de longs mois (bien qu’ayant une alimentation saine, légumes, fruits), même sans manger du tout, que conseillez vous svp ?? La personne éructe même le matin en se levant sans avoir mangé la veille et à vrai dire, n’a pas vraiment faim.
    Merci pour votre réponse éclairée
    Cordialement

  6. Bonjour
    je prends ce médicament pantoprazole tous les jours , etant sous traitement de Cortancyl pour longue maladie .
    C est le protocole donné , entre autre , par l hopital,
    je doute que l homeopathie soit efficace ?
    Merci e votre attention et reponse .

  7. Merci pour les informations que vous nous donnez , gratuitement , si précieuses pour des personnes qui se soignent par homéopathie mais qui ont bien du mal à trouver un médecin homéopathie valable dans leur environnement (lieu de vie : campagne situé à 80 kms d une grande ville

  8. Merci docteur pour ces précieux conseils. J’ai pris INEXIUM pendant 8 jours mais mon médecin homéopathe m’a vivement incitée à remplacer ce médicament allopathique par Nux Vomica 5 CH + Lycopodium Clavatum 5 CH
    Je n’ai plus de reflux gastriques.

  9. Un grand merci pour cet article. J’ai arrêté depuis plus d’un an les IPP, ayant des effets secondaires. J’ai recherché les causes de mes reflux et remontées acides.
    J’ai éliminé un certain nombres d’aliments…. mais il me reste à éliminer les remontées acides au milieu de la nuit et éviter de prendre du gaviscon le soir.
    je vais suivre vos conseils…

  10. Bonjour Cher Docteur Willem,
    C’est toujours avec beaucoup d’attention que je vous lis ; avec des soucis articulaires (malformations +++), je suis obligée d’une façon occasionnelle de prendre un anti-inflammatoire et 1 INEXIUM 20 ou 40 suivant le dosage. Pourriez-vous me dire S.V.P. ce que je peux prendre à la place d’INEXIUM lorsque je suis dans l’obligation de prendre un anti-inflammatoire et combien de temps peux-t-on le prendre si je suis obligée de le prendre celui-ci 15 à 21 jours par exemple.
    Je vous remercie infiniment de votre aide, et vous prie de croire à l’expression de mes sentiments les plus distingués.
    Annick L.

  11. bonsoir
    j’apprecie enormement les conseils que vous procurer sur la sante
    je suis aussi anti medicament mais parfois on a pas le choix egalement concerne par les ipp j’esseye de diminuer progressivement (cachet coupe en 2 / 1jour sur 2 )je prend des complement de chez supertsmart merci encore

    1. bonsoir
      j’apprécie énormément les conseils que vous diffusez sur la sante
      je suis anti médicaments mais parfois on a pas le choix également concerne par les ipp je diminu progressivement je prends des compléments de chez supertsmart

  12. Bonsoir,
    Je vous remercie pour cette lettre très claire et très utile pour les personnes souffrant d’acidité.
    Il est regrettable que les médecins ne prennent pas en compte la dangerosité de ces produits prescrits au long cours.
    Une précision me serait utile : les granules sont à prendre combien de temps avant les repas ?
    Pour moi, l’Iris Versicolor me convient très bien pour un RGO. Les autres remèdes indiqués font aussi partie de mes remèdes.
    Cordialement et encore merci

  13. Ie médecin m’a prescrit esomeprazole en remplacement de inexiun car j’ai l arthrose 2semaines après j’ai commencé à avoir les pieds enflés j’ai dû arrêter tous ces produits(apranax750mg
    IZALGI ) où est-ce qu’on peut trouver vos produits surtout que je suis en Afrique

  14. Bonjour et merci beaucoup pour toutes vos informations !
    Dans votre dernière lettre sur les IPP, il manque un mot dans le paragraphe suivant :
     » Ils bloquent des canaux essentiels au bon fonctionnement des (…?…) ce qui induit non seulement des troubles neurologiques (hallucinations, dépression, confusion, perte de mémoire) mais également un risque accru de fracture (ostéoporose).  »
    De plus, iris versicolor 5CH est indiqué 2 fois dans vos prescriptions homéopathiques ?…
    Merci de votre réponse !

  15. Bonjour, Je prends toujours grand intérêt à lire vos informations et vos alertes que je partage. Mais ensuite que faire ? Je suis sous Rabéprazole Sodique 20 mg (ou autre Mopral auparavant) depuis près de 20 ans. Au départ, je ne pouvais plus manger ou si peu, sans tout « renvoyer ». ‘Je n’ai jamais eu de douleurs, juste quelques sensations de brulure qui ont rapidement disparu avec le traitement. Les choses semblent aller mieux, notamment depuis que j’ai bénéficié l’an dernier d’une radiofréquence sur un endobrachyoesophage avec guérison (à vérifier) de la dysplasie de haut grade à Hopital Pompidou. MAIS, mais je continue le traitement sous rabéprazole. Vos alertes m’inquiètent depuis quelles temps déjà dans la mesure aussi où ma mémoire me fait parfois défaut (j’ai 71 ans / avec du mal à choisir parfois mes mots que je retrouve peu après). Mon médecin, un bon professionnel attentif à ses patients, me recommande de ne surtout pas stopper ce traitement. mais que faire ? Pouvez-vous m’accorder une consultation ?

  16. Bonjour,
    toutes vos indications sont intéressantes,je les apprécie. J’ aimerai voir traitées les informations concernant,les hernies hiatales.

    Merci
    cordialement
    A

  17. Mon medecin homéopathe m avait mis en garde sur les IPP , me préconisant le bicarbonate de soude et robinia 5 ou 9ch et surveiller mon alimentation , à la suite d une consultation auprès d un gastro- entérologue qui m avait prescrit IPP et une opération.
    Je gère mon « handicap » et sait que si je suis un peu gourmande de sucre , le bicarbonate y remédiera.

  18. Merci docteur pour toutes ces précieuses informations, c’est vraiment génial d’avoir des personnes comme vous pour nous guider, Encore un grand merci

  19. J’ai pris ce fameux IPP pendant 10 ans et lorsque j’ai appris cela fait maintenant 3 ans que c’était très dangereux pour la santé, j’ai cherché un moyen d’arrêter de le prendre et de ne pas avoir de brûlures d’estomac.

    J’ai trouvé une combinaison d’huiles essentielles qui me conviennent parfaitement et lorsque je ressent un peu de brûlures je mets 4 gouttes sur le plexus solaire et elles disparaissent en 3 minutes. C’est magique !

    Mon mélange : 5 ml HE d’estragon, 5 ml HE de lavande fine et 29 ml d’amande douce.

    Essayez ! Vous verrez que c’est très efficace.

    Mes meilleures salutations et bonne santé.

    1. votre lettre est très intéressante mais aussi m’inquiète car j’ai pris des IPP durant de nombreuses années!!!!j’ai arrêté en novembre 2018 car malgré ce médicament (pariet 10 ou 20mg) je vomissais suite aux remontées acides!!!je me suis soignée avec de l’eau de gingembre et de l’homéopathie!!!dur dur le sevrage!!!!mais cela va mieux, encore des petites crises de temps en temps!!!!ma question est vais je avoir des crises de démence ou autre??????merci

  20. SUPER UTILE – Suite AVC (mon mari aphasique depuis aout 18 – moi AVC aout 19 ! moteur et mémoire –
    Suis dans un centre rééducatif – super la rééducation mais par contre le protocole médical et la nourriture vus feraient hurler !!!!!!!
    Le protocole médical est dicté par les hôpitaux soyons honnêtes !
    Qd j’ai demandé au médecin neuro Pq me donnez vous des statines ?
    Le cholesterol est à la limite pour l’empecher de monter !!!!
    Mais ma mémoire a bien fonctionné pour les statines et les IPP
    Ici on ne me force pas et on respecte mes choix
    Toutes vos lettres je les enregistre
    Je me suis désinscrite hier par erreur et je suis intervenue de suite
    Ils ont installé une immense antenne au-dessus de mon village de vacances (4 mois/an ! J »ai des doutes – mon mari a bp arythmie (ce qui explique l’AVC)
    Je suis restée sans soin aux urgences avec mon AVC
    Merci pour vos conseils !

    JOELLE FAREY

  21. Merci encore de nous donner la solution afin de nous soigner au mieux par des moyens naturels sans rien en contre partie comme certains…..

  22. Merci Docteur pour votre aide , heureusement que vous est là
    Je vais suivre une nouvelle fois votre conseil
    J’ai changé ma vie grâce à vous (diabète)
    Cordialement
    C.VIE

  23. Merci Cher Docteur Willem pour vos précieux conseils . Et bonnes recettes. Mon médecin homéopathe est en arrêt maladie et je n’en retrouve pas d’autre.
    Pouvez-vous m’indiquez ce que je dois prendre pour me protéger de la grippe?J e suis une fervente utilisatrice de l’homéopathie depuis toujours. J’ai 82 ans.
    J’étais infirmière.Et j’ai eu le souhait d’aller travailler à Lambaréné avec le DR Schweitzer, mais ce souhait n’a pu se réaliser.J’ai milité pour les PVD .Tout mon respect et mon admiration pour votre tarvail.
    Merci d’avance.
    Veillez noter ma nouvelle adresse mail.: ccomte58@lilo.org
    Je vous souhaite une belle journée.
    Cordialement

  24. J’ai 87 ans et me porte assez bien.
    Une recette de ma mère contre les remontées gastriques: boire un demi verre de lait froid…. et ça fonctionne toujours !

  25. Bonjour,

    plusieurs fois j’ai résilié mon adhésion, vous n’en tenez pas compte.
    Merci de le faire rapidement. Votre site ne me semble pas sérieux, il
    ne tient pas compte de nos demandes.
    Merci.

  26. Je souffre, depuis plus de 30 ans d’une hernie hiatale. Pendant 25 ans mon médecin m’a bourré d’IPP. Lorsque j’ai réalisé les risques que cette prise occasionnaient, j’ai voulu arrêter d’en prendre et j’en ai parlé à mon médecin qui n’a rien voulu entendre.
    J’en ai donc parlé à mon kiné qui comprenant ma détresse m’a expliqué un peu plus en détail ce que je risquais et m’a conseillé, puisque mon médecin était sourd, de réduire les quantités d’IPP très doucement. Ce que j’ai fait. Ce furent 3 mois de torture mais depuis 3 ans maintenant je n’en prend absolument plus. Bon OK, je carbure au bicarbonate parce que je ne digère quasiment rien (y compris les soupes et les salades simplement citronées avec un peu d’huile d’olive) … Ma vie est très inconfortable. Je suis bien consciente que la solution à mon problème est chirurgical mais voilà, ce n’est pas la mode, il faut consommer des médicaments … Alors à bientôt 72 ans je continue à vivre mal, à renoncer à une grande partie de ma vie sociale … Enfin bon … je vis et mon médecin enrage qui dit lorsqu’elle me voit « de toutes façons, vous êtes en bien trop bonne santé pour votre âge » … Comment sont ils formés de nos jour les jeunes médecins ?

    1. Cher monsieur,
      Il s’agit des indications de dosage pour l’homéopathie dans la mesure ou la prise va varier selon le produit acheté.
      En espérant avoir pu vous éclairer,
      L’équipe du Dr Willem.

  27. Bonsoir,
    Cela fait plus de 15 ans que mon gastro-entérologue a découvert que je n’avais pas de
    clapet anti-retour d’ou mes remontées gastrique, depuis je suis sous médicament IPP
    j’ai cherché à la lecture de toutes vos documentations qui font peur pour les patients comme moi le moyen de se passer des IPP mais il y a tellement de documentation que je n’arrive pas à trouver le moyen de me passer de ce traitement, j’ai essayé de ne pas prendre de repas le soir mais rien n’y fait et le médecin qui est aussi un ami m’a dit que je ne pourrai pas me passer des IPP alors comment faire ???

  28. J’ai été opérée d’un cancer de l’oesophage, (reste à peine un tiers) et il paraît que je devrai prendre un « antiacide » (inexium) pour le temps qu’il me reste à vivre.
    Comment s’en passer….

  29. Merci nous informer comment nous soigner.
    Mon mari prend Nux Vomica depuis au moins trente ans, l’homeopathe lui a dit
    « vous êtes Nux Vomica » et il s’en ressent bien, le soir avant de se coucher il prend
    5 granules et il passe une très bonne nuit.
    Les autres granules que vous nous indiquaient font partie de notre pharmacie familiale.
    Merci encore de nous aider, dommage que le gouvernement veuille supprimer les soins homéopathiques.'(Bien amicalement J EYSSERIC

  30. Bonjour docteur
    Merci pour ces puissants remedes
    Ma Maman a 94 ans il lui a prescrit homeprasol et ce depuis 2017
    Je suis au courant pour les effets secondaires et je vais prendre rendezvous pour faire annuler la prise de ces medicaments
    Bonne journee

  31. Bjr docteur, pourriez vous me conseiller pour guérir de l.algodystrophie, suite à 1 fracture du poignet et opérée avec pose d.1 plaque ki doit m.etre enlevée le 15 octobre prochain, après 1 an d.opération, j’ai eu au départ 1 platre trop serré et 1 attelle trop serrée avant l.opération, m.obligeant par 2 fois à aller aux urgences me faire retirer platre et attelle trop comprimés…plus l.operation et le trauma énorme lors d1 chute en courrant et buté sur une borne au milieu d1 chaussée, merci pour vos conseils, je suis en phase froide, mais tjr mal et ma main comme dans 1 étau… merci . Nicky je suis 1 dame.

  32. Bonjour. Je vous apporte mon témoignage sur l’utilisation des IPP. Il y a quelques années on m’a découvert une hernie hiatale par fibroscopie. Le gastro entérologue m’a prescrit des IPP en me spécifiant que je devrai en prendre toute ma vie. je l’ai fait pendant plusieurs années en me rendant compte que je ne pouvais plus m’en passer plus de 2 jours. En lisant vos articles j’ai décidé d’arrêter. Il m’a fallu plusieurs mois pour trouver la bonne plante ou épice pour y arriver. Dans mon cas c’est la graine d’anis en poudre qui a marché et progressivement j’ai pu espacer les prises. Aujourd’hui je ne prends ni IPP ni même d’anis et je n’ai plus aucunes brûlures oesophagiennes. En espérant que mon témoignage sera utile à d’autres. Cordialement Brigitte

  33. Merci à vous cher docteur, vous m’avez ouvert les yeux sur mon principal problème de santé qui dure depuis plusieurs années, j’ai bien aimé vos conseils.

  34. Lecture très intéressante.moi je voudrais de l aide pour une personne qui a des addictions alcool drogue et tabac peut on soigner par homéopathie si oui lesquelles et cette personne a tendance à être dépressive.

  35. L.S.,

    Merci beaucoup pour votre article « Ce médicament qui empoisonne 25% des français ».
    Mais, connaissez-vous une firme qui vend ces produits prêts à l’usage ?
    D’avance merci pour votre réponse.
    Bien à vous,
    D. Noë

  36. Que faire lorsque après avoir manger qque chose les gencives piquent? Avec de temps en temps une brûlure vive à l estomac ou niveau gorge ?
    Pas systématiquement

  37. C’est vrai je prend omeprazole depuis 4 jours et je me sens encore plus fatiguée et juste avant de lire votre article j’ai décidé de l’arrêter avant 7 jours..voilà je le prenais pour une tendinite au pouce…mais je vais essayer de me reposer et ça ira mieux.

  38. Docteur WILLEM
    Toujours passionnantes vos lettre….Merci !
    Pour cette dernière sur l’acidité, quel rapprochement fait-on avec l’acide urique et les pbs de goutte ?
    Si vous pouvez écrire quelque chose à ce sujet….. MERCI par avance.
    JOCE

  39. Bonjour Madame ou/et Monsieur,

    Dans La lettre du Docteur Willem intitulée « Ce médicament qui empoisonne 25% des français » (07/10/19), il manque un membre de phrase.

    Dans le paragraphe intitulé :
    Attention à leurs effets secondaires effrayants à long terme !
    3e alinéa
    Ils bloquent des canaux essentiels au bon fonctionnement des ?

    Souhaitant connaître ce qui a été « censuré », je vous prie d’agréer, Madame ou/et Monsieur, mes salutations.

    Jean-François Autier
    jean-francois.autier@wanadoo.fr

  40. En ce qui concerne les personnes qui ont un bypass le pantomed 40 est prescrit et obligatoire à vie. Est ce la même molécule que les médicaments cités ???? Si oui que faire ?? Sylvie de Belgique

  41. Bonjour
    Je prends pantaprazole 20 par rapport à 1 EBO…avec conseil d une naturopathe j ai voulu arreter et m a fait prendre lithotam. Apres 3 mois fortes douleurs estomac. J ai donc repris pantaprazole. Est ce que je peux prendre homeo par rapport à mon pb EBO oesophage…merci de vos bons conseils.
    Cordialement
    E.martin

  42. Merci pour vos précieuses lettres!
    Il y a quelques années, je m’étais rendu compte qu’il y avait de l’aluminium dans le médicament que je prenais contre les douleurs gastriques. Je m’en étais inquiétée auprès de la pharmacienne, qui m’avait dit que « s’ ils en vendent, c’est qu’il n’y a pas de problème ». Heureusement pour moi, j’avais déjà compris que les laboratoires pharmaceutiques avaient depuis un bon moment déjà abandonné toute éthique pour le seul culte du profit, et ai donc cessé de prendre ce prétendu remède…
    Merci encore de nous informer, et de proposer des solutions alternatives!

  43. Bonjour,
    Que préconisez vous en homeopathie pour les douleurs musculaires causées par la fibromyalgie, ainsi qu’en naturopathie.
    Un grand merci si vous arrivez à me soulager pour la Fibro qui a commencé il y a plus de 10 ans….
    Bonne journée.

  44. Bonmatin Dr Whillem,

    Pourriez-vous s’il vous plaît, identifier les références scientifiques c.a.d. auteur(es), titre de l’article et lieu et année de publication etc., auxquels vous faites référence dans votre lettre du 6 octobre 2019.? Merci.

    Cordialement

  45. Bonjour, Je suis homéopathe uniciste à Lausanne en Suisse. J’apprécie vos informations sur la Santé et les lis avec intérêt. Je me permets d’intervenir en tant qu’homéopathe. Comme vous le savez, vous en avez d’ailleurs beaucoup parlé dans vos lettre d’info, l’homéopathie est mise à mal depuis plusieurs années. Malheureusement cette médecine est souvent court-circuitée par des donneurs de recettes pour de l’auto médication. Les acupuncteurs ne souffrent pas de ce problème car personne ne se permet d’expliquer où mettre des aiguilles dans le corps pour soulager des maux. Prendre le risque de conseiller des remèdes homéopathiques sans avoir vu le patient et pris le temps d’une consultation c’est réduire la prescription d’homéopathie à une prescription symptomatique comme le font les allopathes. Un patient présentant des troubles type brûlures d’estomac (par exemple) ne présente avec ce symptôme que le sommet d’un iceberg de déséquilibre plus profond. Prendre le risque de supprimer ces symptômes avec une prescription faite à la légère c’est prendre le risque d’aggraver le patient. D’autre part cela continue à faire croire qu’ il faut prendre de l’homéopathie pendant un très longtemps pour avoir un résultat ou de convaincre les gens que sur eux l’homéopathie ne marche pas. Merci d’orienter votre public vers des homéopathes classiques (uniciste) qui feront leur métier de considérer le patient de manière holistique, dans son entièreté et non pas juste à travers la lorgnette d’un symptôme brièvement modalisé.
    Avec mes meilleures salutations
    Sophie Zbaeren

  46. Bonjour et merci pour vos précieux conseils. Je pense que l’on peut aussi ajouter à la liste des méthodes naturelles la prise d’un peu de bicarbonate alimentaire dilué dans 1/2 verre d’eau.
    Cordialement.
    V. Rouault

  47. Bonjour,
    Je souffre de reflux gastrique depuis plusieurs années je suis une grande stressée.
    Je prends de l’omeprazole EG 20mg (1 le soir) depuis quelques semaines sans succès.
    Je désire arrêter et me tourner vers l’homéopathie (que j’utilise très souvent), mais comment réduire la dose de l’IPP (gélules non sécables). Un jour sur deux??
    Merci pour vos conseils.
    Bien à vous,
    Annie

  48. Merci pour vos précieux conseils.
    A la suite d’un AIT il m’a été prescrit à vie du Kardégic 160 et du pantoprazole pour protéger l’estomac. J’en prends depuis 8 ans et je n’ai pour le moment pas de problèmes apparents mais adepte de l’homéopathie j’aimerais suivre vos conseils. Cependant je ne sais quelles granules utiliser car ce cas n’est pas cité dans votre lettre.Il n’y a plus de médecin homéopathe qui accepte de nouveaux clients dans les villes environnantes de mon domicile. J’espère que vous pourrez me conseiller.
    Merci beaucoup et j’attends avec impatience vos prochaines communications.

  49. Alors quoi manger il n’y a rien qui fonctionne ceto etc pas de gras ça fait 2 ans que je ne prends plus de IPP et beaucoup de problèmes dois-je manger seulement fruits et légumes ou aller chercher des protéines à part du poisson merci

  50. Bonjour
    Que conseillez-vous en homéo pour les gens qui prennent des AINS pour éviter la prise d’IPP et les problèmes d’estomac qui en découlent?

    Merci de votre réponse
    Très cordialement
    A.M. Meline

  51. Bonjour,
    J’utilise du Nexiam depuis plusieurs années et souhaiterais essayer l’homéopathie. Puis je prendre 2 références comme Nux Vomica et Iris Versicolor ensemble ou vaut il mieux essayer l’un ou l’autre séparément ? Ai des reflux gastriques importants la nuit dus a une hernie hiatale.
    Merci

  52. Bonjour, je fais suite à votre article sur les anti-acides car j’en ai pris pendant des dizaines d’années (j’ai 60 ans) en même temps que des anti-inflammatoires. Pensez-vous qu’il y a qq chose à faire pour éviter plus de dégâts ou pas ? Merci.
    Isa Constanty

  53. Cette mise en garde est très intéressante. Mon cardiologue me prescrit, après la pose d’un stent il y a 6 mois, kardegic 75 + clopidogrel + omeprazole.
    J’aimerais lui faire part de l’étude américaine montrant qu’au delà de 5 ans, l’omeprazole augmente la mortalité de 25%. Mais je ne trouve pas le renvoi 1) donnant la référence de l’étude.

  54. Bonjour Dr Willen,
    je dois d’abord vous remercier pour votre grande oeuvre. Vous contribuez à améliorer la santé d’un grand nombre de personnes qui n’ont plus confiance en la médecine traditionnelle. En lisant votre dernière lettre c/les IPP, je constate que j’ai plusieurs de ces problèmes et qui réfèrent cependant à plus d’un médicament homéotique suggéré. Lequel choisir? Par ailleurs, est-ce que boire une eau argileuse (blanche) qui a trempé toute la nuit peut guérir l’acidité à l’estomac ou simplement atténuer les inconforts (acidité oesophage, reflux, douleur au niveau du clapet (entre oesophage et estomac), difficulté à avaler comme si l’oesophage était rétréci et sec. Je manque de salive. J’ai 71 ans et j’ai déjà été traité pour 2 ulcères à l’estomac (aux 7 ans). Je refuse de subir une autre endoscopie. Je mange bio depuis 15 ans et sans viande ni poisson. Les ulcères ont été décelées avant ce choix d’alimentation. Merci pour vos conseils.

  55. Bonjour,
    Suite à une endoscopie il y a quinze jours, on a décelé des micro ulcères entaux et un ulcère bulbaire. Je suis sous pantoprazole depuis trois mois. J’ai pris le traitement homéopathique prescrit par un homéopathe mais il ne m’a pas soulagée . C’est pour cela que l’homéopate a jugé bon de me prescrire l’IPP.
    Je suis à la recherche de produits naturels pour m’aider à sortir de là.
    Merci.

  56. Quelles sont les alternatives autres qu’homéopathiques ? J’ai d’autres médicaments allopathiques qui sont trop forts (TBH) et l’homéopatie ne me fait plus d’effet.
    J’ai entendu grand bien du lithothamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *