Avez-vous la coqueluche des temps modernes ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Si l’on entend souvent parler de la coqueluche comme maladie grave voire mortelle chez le nourrisson, on évoque bien moins souvent ses dangers pour les personnes plus âgées.

Et c’est à tort !

En effet, cette maladie est bien moins rare que vous pourriez le penser chez l’adulte.

Cette recrudescence est due à la baisse de la protection conférée par le vaccin qui se trouve divisée par deux en 6 à 12 ans en l’absence de rappel. 

Or, on estime aujourd’hui qu’un tiers des quintes de toux inexpliquées se prolongeant sur plus d’une semaine seraient dues à la coqueluche !

Et tout comme chez l’enfant en bas âge, chez l’adulte la maladie peut s’avérer fatale…

Face à cette ignorance généralisée des risques que vous encourez, j’ai choisi de vous expliquer comment affronter naturellement l’une des maladies les plus contagieuses de notre époque.

Attention, si vous avez de jeunes enfants ou des femmes enceintes dans votre entourage proche, vous devez impérativement vous faire vacciner afin de limiter les risques de contagion.

Méfiez-vous des quintes de toux qui s’attardent !

Bien connue, la coqueluche est une maladie infectieuse contagieuse dont les symptômes sont particulièrement trompeurs.

Ainsi, tout commence par une apparente rhinopharyngite, la gorge est rouge et la toux sèche survient principalement la nuit.

Sur les trois à cinq semaines suivantes, les quintes de toux s’intensifient pour devenir incessantes et épuisantes…

Il s’agit d’une toux spasmodique, précédée par une grande inspiration suivie d’une apnée puis d’une autre inspiration bruyante prolongée, on l’appelle « la toux en chant de coq ».

Un nom presque poétique pour une maladie pourtant mortelle !

Cette série de toux se termine par le rejet d’une mucosité filante, collante, comme du blanc d’œuf.

Elle est particulièrement dangereuse chez les nourrissons de moins de 4 mois chez qui elle peut provoquer une apnée entraînant la mort, l’enfant ne pouvant expulser ses glaires.

Pour poser un diagnostic certain, une seule solution : un examen biologique

Méfiez-vous : les radiographies des poumons ne laissent rien apparaître et seuls un prélèvement avec recherche de bactérie et une prise de sang permettent d’identifier la coqueluche.

Il faut impérativement renouveler ces examens trois semaines après pour confirmer le diagnostic.

La vaccination systématique des jeunes enfants, bien que nécessaire, a eu un effet démoniaque !

En effet, les formes mineures et atypiques de la maladie se sont multipliées et les antibiotiques sont impuissants face à ces germes.

Mais ne vous inquiétez pas, une fois de plus la médecine naturelle est là pour vous aider !

Mon protocole naturel contre la coqueluche des temps moderne

Aromathérapie

  • HECT* Eucalyptus globuleux          2 ml
  • HECT Cyprès de Provence            1 ml
  • HECT Monarde fistuleuse              1 ml
  • HECT Basilic exotique                  1 ml
  • HV* Noyaux d’abricot                   5 ml

Masser le thorax et le haut du dos en alternance 4 à 6 fois par jour.

*HECT : Huile Essentielle Chémotypée

*HV : Huile Végétale

Homéopathie

1/ Phase de rhino-pharyngite

Prendre 5 granules, trois à quatre fois par jour.

  • Allium Cepa 7 CH : en cas d’écoulement nasal clair, irritant les ailes du nez, éternuements, toux sèche avec sensation de brûlure dans la gorge, aggravation par la chaleur.
  • Pulsatilla 7 CH : si les mucosités plus épaisses, toux sèche la nuit, plus grasse le jour, aggravée par la chaleur, avec beaucoup de frissons.
  • Belladonna 7 CH : en cas de gorge rouge, toux sèche, faciès rouge.

2/ Quintes de toux

Prendre 5 granules, trois à six fois par jour.

  • Drosera 9 CH : pour les toux sèches aboyantes, la nuit après minuit aggravée par la chaleur et couché, quintes rapprochées empêchant de reprendre le souffle, toux peu productive (peu d’expectoration) et douloureuse (se tient la poitrine), parfois avec vomissements. Le Dr Hahnemann prescrivait une dose drosera 30 CH systématiquement au début d’une coqueluche.
  • Coccus cacti 7 CH : quintes de toux suffocante dès le matin, avec rejet de mucosités visqueuses et filantes, aggravées par la chaleur, avec parfois des vomissements de glaires.
  • Ipeca 7 CH : vomissements fréquents de glaires après la quinte, langue propre (rose).
  • Corallium rubrum 7 CH : accès rapprochés de toux violente, suffocante (devient rouge), épuisante, surtout en position allongée, suivie de vomissements de glaires (venant d’un écoulement nasal postérieur descendant dans le pharynx).

3/ Fin de coqueluche

Prendre 5 granules de chaque, trois fois par jour.

  • Kalium Bichromicum 7 CH : même symptômes que Coccus Cacti 7 CH, mais avec des glaires plus épaisses et jaunes et une toux plus grasse et moins importante.
  • Antimonium Tartaricum 7 CH : bronchite avec une toux grasse, une respiration bruyante (râles bronchiques) et de la fièvre.
  • Hepar Sulfur 15 CH : médicament de toute infection, expectoration jaune ou verdâtre, fièvre.
  • Sulfur 30 CH : une dose pour drainer et dégager le rhino­pharynx et les bronches (sauf si suspicion d’otite).
  • Pertussinum 30 CH : une dose (ou 10 granules) pour éliminer le germe et renforcer le terrain.

Alors face à une toux rebelle, pensez à la coqueluche et remettez-vous en à la médecine naturelle !

Et surtout, portez-vous bien,

Dr Jean-Pierre Willem

Sources

22 comments on “Avez-vous la coqueluche des temps modernes ?

  1. J ‘ai eu la coqueluche à 55 ans !!!
    Des enfants de l ‘ hotel ou je séjournais toussaient beaucoup et
    j’ai été bien malade . Obligé de rentrer à PARIS pour me soigner ……..

  2. Juste pour vous dire un immense MERCI.
    Vos recettes et conseils m ont été très utiles et le sont toujours.
    Je vous remercie de votre extrême générosité.
    Yvette

  3. ce message s’adresse au Dr WILLEM
    C’est toujours avec intérêt que je lis vos lettres et que j’essaie d’en retenir les conseils. Je sais que vous vous êtes intéressé à la Bioélectronique de Vincent (vous l’avez évoqué à Aix en Provence). Sachez que nous sommes un groupe de thérapeutes qui pratiquons cette méthode et nous nous constituons en Association afin de nous faire mieux connaître. Notre site actuel est « bevr.fr » (R comme rénovée). Nous formons pour les humains (médecins et naturo), pour les animaux (vétérinaires) et pour les sols. En ce sens nous sommes distincts de l’ABE. Merci pour l’intérêt que vous porterez à ce message.

  4. Enfant, j’ai eu la coqueluche, ma soeur et mon frère également et nous nous souvenons très bien des moyens employés par ma mère pour nous guérir, et pour cause… Elle a fait baver des escargots sur de la cassonade et nous a fait avaler cette mixture pendant plusieurs jours, à petites doses mais régulièrement.
    Résultat concluant : guérison évidente pour nous trois, pourtant atteint à des périodes différentes. (1936…1948…1950)
    Aujourd’hui, il me semble qu’on utilise un certain sirop où les escargots sont présents !!!

  5. les toux violentes qui n’en finissent pas ,regardez aussi du coté des deux médicaments suivants :atorvastine et esomerplaro……..pas certaine de l’orthographe exacte
    ils furent prescrits au retour d’hospitalisation apres AVC et tension élevée …….cesser de les prendre n’a rien changé ,mais la toux a cessé subitement .

  6. docteur ,vos pages sont super intéressantes pour moi une ancienne préparatrice en pharmacie que l’homéo la botanique ont beaucoup passionnees .merci

  7. ma fille,âgée de 28 ans,a eu la coqueluche vers l’âge de 6 ans (ce n’est pas un bon souvenir..)mais s’en est tout à fait bien remise. Or ,elle attend un bébé pour juin prochain et la sage femme veut l’inciter à se faire vacciner (je croyais que l’on était immunisé si on avait contracté la maladie ??merci pour votre réponse

  8. Merci
    Grosse bronchite début octobre ,rechute fin octobre avec le même traitement :antibiotiques ,Bronchodual et Cortisone avec dérèglement complet de l’estomac et depuis quelques jours tous les symptômes que vous décrivez,y compris les vomissements avec glaires alors dès demain je « cours » à la Pharmacie ,je suis épuisée et malgré l’insistance de mon mari ,je ne voulais pas retourner voir les médecins de l’Hôpital (j’habite Belle Ile en Mer )…où ont lieu les consultations ….je vous dirai si je m’en sors !!!!

  9. Bonjour,

    Attention encore une fois dans la formule proposée en aroma: à qui s’adresse-t-elle ? L’eucalyptus globuleux, surtout à un tel dosage, pas pour enfant trop jeune. Et surtout, dosage beaucoup trop élevé, une dilution à 50% en HE est beaucoup trop forte, ou à la rigueur sur de l’aigu le temps d’une journée, mais surtout pas 4 à 6 fois par jour, encore moins sur un laps de temps non défini mais nécessairement de l’ordre de plusieurs jours…
    Sur une infection de ce type, ne pas dépasser 20% HE, si utilisé plusieurs jours (et encore avec fenêtres thérapeutiques à respecter).

    Cordialement,

    J.MARIE

  10. Bonjour Monsieur ,

    juste pour avoir votre avis : dans votre formule d’huiles essentielles coqueluche , vous mettez eucalyptus globulus , or quand j’ai suivi les cours de la SHB ( SOCIÉTÉ HOMÉOPATHIQUE DE BRETAGNE ) dans les années 1980 ( pharmaciens et médecins en cours à RENNES ) Nous parlions déjà Aromathérapie ET Homéopathie … je me souviens qu’on nous disait : attention ! en conseil au comptoir , !  » Globulus  » accélère les sécrétions bronchiques et vous risquez une aggravation chez un enfant à tendance asthmatique , prenez plutôt « Radiata  » qui n’a pas cet inconvénient .
    Depuis , je n’exerce plus , mais il m’arrive de conseiller autour de moi donc qu’en pensez vous ?
    Merci pour votre réponse .
    Myriam .

  11. Merci infiniment cher Bienfaiteur!!! vous n’êtes pas « avare » de vos précieux conseils!!
    Ne doutez pas que nous les apprécions à leur juste « valeur »!
    Vos remèdes en effet, sont vraiment « EFFICACES »!et surtout sans… »effets secondaires »! ce qui n’est pas le cas pour les lourdes prescriptions médicamenteuses dont les remèdes prescrits . ».empoisonnent » davantage qu’ils ne « guérissent » hélas!…
    en freinant le processus de nos « défenses immunitaires »!… ce qui nous expose à « récidiver » constamment sans jamais parvenir à une « guérison…véritable »!!
    mais…CELA ne fait-il pas « prospèrer » les « Enseignes » pharmaceutiques??
    Merci à Vous! de nous enseigner ce qui  » soulage » et « soigne » sans nous… »AGRESSER »!!!
    Notre Santé ne « mérite-t-elle pas »? qu’on lui dise à « ELLE » aussi …:Tu le »VAUX…BIEN »?

  12. Merci pour cet article court et concis. Souvent les articles n’en finissent pas, sont redondants, c’est rebutant même s’ils sont intéressants. Alors bravo pour celui ci qui m’intéresse beaucoup. Cordialement

  13. J’ai une toux sèche depuis des semaines qui s’aggrave par temps humide et froid. Quoi faire pour l’arrêter ? Les sirops ne servent a rien.

  14. Merci Docteur pour tout vos bons conseils. Une des rares  » lettres » intéressantes et désintéressées. C’est tellement rassurant de lire votre courrier sans être sollicité pour acheter dans tel ou tel labo et pire se voir proposer des abonnements !
    J’ai aussi connu le Rwanda mais vous n’y étiez déjà plus C’était de 85 à 93. Je l’ai quitté pour le Burundi, drôle d’idée.
    Je sais tout ce que vous avez fait pour bien des populations déshéritées.

    Encore merci.

  15. Ma maman après avoir subit le vaccin contre la grippe avait tousser pendant 2 ans
    Qu’a t il pu se passer? Est ce fréquent chez les personnes agées ,elle avait à l’époque
    88 ans ?
    Merci de votre réponse
    ( elle n’avait rien voulu prendre après car les médicaments donnés par le pneumologue etait pire que le mal lui même!)

  16. Bonjour
    Ma maman souffre d une dilatation des bronches. Ce sont les séquelles d une coqueluche très mal soigné étant petite..
    Elle est très fragile elle tousse en permanence elle ne peux aller nulle part car elle se met à tousser jusqu au larmes.
    Elle a un traitement bien sûr mais que peut elle prendre en plus ou en moins pour la soulager .
    Je suis très inquiète notamment l hiver! Merci beaucoup de votre réponse et de vos lettres qui éclairent énormément sur tous les sujets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *